du 04 septembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Dans le cadre du « Grenelle des violences conjugales », le Premier ministre a présenté hier différentes mesures d’urgence. L’exécutif prévoit notamment d’ouvrir, le 25 novembre prochain, une plateforme de géolocalisation des places d’hébergement disponibles, afin de placer les victimes « dans les meilleurs délais ».

« Chaque SIAO (service intégré d’accueil et d’orientation, qui gère dans chaque département les plateformes 115) disposera d’une cartographie en temps réel des places labellisées « FVV » (femmes victimes de violences) et disponibles, avec une attention particulière portée aux personnes en situation de handicap », explique le gouvernement dans son dossier de presse.

Cet outil, présenté comme « totalement sécurisé », « ne présentera que des lieux d’hébergement », poursuit l’exécutif. « Il ne contiendra pas de données nominatives. »

Autre mesure annoncée : la mise en place d’un « dispositif électronique anti-rapprochement dans les 48 heures après le prononcé de la mesure (par le juge, au pénal, au civil et dans un cadre pré-sentenciel), dans le cadre d’une ordonnance de protection ou d’un contrôle judiciaire ».

Violences conjugales : bientôt une plateforme de géolocalisation des places d’hébergement
chargement Chargement des commentaires...