du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La plateforme de streaming annonce que ses utilisateurs peuvent désormais uploader et regarder des vidéos en High Dynamic Range (HDR), notamment via les produits Apple (iPhone X, iPad Pro, Apple TV 4K).

Ce n'est pas tout, Vimeo annonce aussi le passage aux couleurs sur 10 bits et aux définitions jusqu'à 8K. Côté technique, l'équipe utilise du H.265 (HEVC) en plus du H.264 utilisé jusqu'à présent.

« Ce n'est qu'une première étape » explique la société, qui promet de donner plus de détails sur l'arrivée du HDR et de supporter d'autres codecs dès l'année prochaine, notamment avec VP9 de Google.

Tous les détails sont disponibles dans ce billet de blog.

Vimeo fait sa révolution : 8K, HDR et H.265
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En début de semaine, le Sénat introduisait une taxe, sur le modèle de la TASCOM, pour les locaux d’au moins 400m² « destinés au stockage des biens vendus par voie électronique ».

Des dispositions taillées pour les « grandes plateformes comme Amazon » et les « "drive" développés par les enseignes de grande distribution ».

Comme on pouvait s’y attendre, la commission des finances de l’Assemblée nationale a supprimé hier cette disposition, sur proposition du rapporteur Joël Giraud.

Copié dans le presse-papier !

Fin 2015, Amazon retirait de sa boutique en ligne les Apple TV et autres Chromecast de Google au niveau mondial. Depuis, la guerre entre les trois protagonistes fait régulièrement parler d'elle. Dernier fait en date : YouTube disparait des produits Echo Show et Fire TV.

Mais la situation est en train d'évoluer. Un porte-parole d'Amazon a indiqué à CNet.com que les produits Apple et Google seront prochainement de retour. Les fiches produit sont déjà aux États-Unis (ici et par exemple), mais pas encore les stocks. Hasard ou non du calendrier, ce retour en grâce arrive une semaine après le retrait de YouTube.

Interrogé par nos confrères, Google explique qu'il est en discussions avec Amazon et « espère pouvoir parvenir à un accord pour résoudre ces problèmes rapidement ». La suite au prochain épisode.

Copié dans le presse-papier !

La fonctionnalité vient s'ajouter à celle, présentée cet été, qui permet d'afficher un éditeur de code, rendant possible une illustration en direct des compétences en développement.

L'Interviews Scheduler est un nouvel outil pour lancer des demandes d'entretiens d'embauche. L'entreprise choisit le type d'entretien qu'elle souhaite faire - appel vidéo, appel téléphonique ou éditeur de code partagé - puis propose une date et une heure, avec éventuellement une tranche horaire. L'intéressé peut accepter ou proposer d'autres paramètres.

Une fois les deux parties d'accord, un évènement est automatiquement ajouté dans leurs calendriers respectifs. De là, chacun pourra cliquer sur le lien contenu pour lancer directement l'interface d'appel. Pas besoin de télécharger quoi que ce soit ou même d'avoir un compte sur Skype.

Les entreprises intéressées peuvent visiter le site consacré à la solution. Des API sont également disponibles pour intégrer le service à un éventuel flux de recrutement.

Copié dans le presse-papier !

Nous indiquions hier que le réseau social n'allait plus rémunérer directement les médias qui produisent des vidéos, mais leur proposer plutôt d'utiliser son offre publicitaire. C'est désormais officiel.

Dans un billet de blog, Facebook indique que les vidéos appréciées par les utilisateurs seront désormais mieux mises en avant dans leur flux principal, notamment lorsqu'un utilisateur va régulièrement voir celles de tel ou tel compte. Il en sera de même pour le service Watch. L'annonce de la publication d'un nouveau contenu par un créateur à ses fans est aussi facilitée.

Bref, Facebook recrée YouTube, ses tendances et ses abonnements. Espérons que la société fera attention à ne pas tomber dans les mêmes écueils sous peine de voir aussi le monde de la publicité lui tomber dessus.

Car ces annonces sont bien entendu intéressées. Facebook profite de l'occasion pour évoquer ses solutions en matière de monétisation avec de nouvelles règles pour les coupures publicitaires et le pre-roll (six secondes) qui arrive au début de l'année prochaine. Le contenu sponsorisé par une marque est également ouvert à l'ensemble des pages désormais.

Copié dans le presse-papier !

Le Notebook 9 Pen peut se transformer en tablette grâce à son écran pivotable à 360°. Il intègre un écran tactile de 13,3 pouces (1080p) avec un Core i7 de 8ème génération, jusqu'à 16 Go de DDR4 et 512 Go de SSD, une caméra infrarouge compatible Windows Hello en façade, un lecteur d'empreinte digitale, etc.

Le tout prend place dans châssis en alliage magnésium/aluminium, plus léger que l'aluminium seul selon le constructeur. Le poids total est de 995 grammes pour des dimensions de 310,5 x 206,6 x 16,5 mm. Bien évidemment, le Notebook 9 Pen intègre le stylet S Pen de Samsung.

Viennent ensuite les Notebook 9 (2018), des versions mises à jour des Notebook 9 de 13,3 et 15 pouces. Ils passent eux aussi aux Core i7 de 8ème génération et gagnent au passage une batterie un peu plus importante. De son côté, le modèle de 15 pouces peut disposer d'une GeForce MX150 en option.

Les caractéristiques techniques de trois nouvelles machines sont accessibles depuis le site du constructeur. Elles seront disponibles ce mois-ci en Corée et durant le premier trimestre 2018 aux États-Unis. Bien évidemment, elles seront exposées au CES de Las Vegas.