du 04 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Comme l'a remarqué PC gamer, ces ordinateurs ont disparu de la page d'accueil de la boutique de Steam, mais elles ne sont pas (encore ?) complètement abandonnés. La Steam Machine Alienware est ainsi toujours disponible sur cette page.

Dans un billet de blog, Valve confirme un « nettoyage de routine », reconnaissant que les Steam Machines n'ont pas rencontré le succès escompté.

Pierre-Loup Griffais, développeur sur la plateforme, explique : « les raisons pour lesquelles nous nous sommes battus autour d'une plateforme de jeu compétitive et ouverte n'ont pas vraiment changé ». Il ajoute que son équipe travaille « toujours à faire des systèmes d'exploitation Linux un endroit idéal pour les jeux et les applications ».

Valve ne met plus en avant ses Steam Machines, mais réaffirme son amour pour Linux
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, les nouvelles versions majeures d’iOS et watchOS ont été mises à disposition des utilisateurs hier soir à 19h. Sur les iPhone, les nouveautés sont particulièrement nombreuses. Nous publierons dans la journée un dossier qui leur est consacré.

L’installation se fait comme d’habitude : depuis Réglages. Les modèles pris en charge sont les iPhone 6s (Plus), 7 (Plus), 8 (Plus), X, XR, XS (Max) et iPod Touch de 7e génération. Les iPhone 11 et 11 Pro, disponibles aujourd’hui, sont bien sûr livrés avec le nouveau système.

L’Apple Watch a de son côté toujours besoin de l’application compagnon sur l’iPhone. watchOS 6 prend en charge tous les modèles de la montre connectée à l’exception de la « Series 0 » (le tout premier modèle). Attention cependant, les Series 3 et 4 sont servies immédiatement, mais les 1 et 2 devront attendre « plus tard cet automne ».

Petite surprise également sur les mises à jour initialement prévues pour le 30 septembre : iOS 13.1 et iPadOS sortiront finalement le 24 septembre, soit mardi prochain. La date apparaît désormais sur le site officiel. Rien n’est dit pour tvOS 13, qui garde pour l’instant son 30 septembre présumé.

Les utilisateurs d’iPhone auront donc deux mises à jour importantes à cinq jours d’intervalle, ce qui ne devrait pas manquer de faire hausser quelques sourcils.

Quant à macOS Catalina, il est toujours prévu pour octobre, sans plus de précisions. 

Copié dans le presse-papier !

Une semaine et demie après la sortie de cette mouture, Google publie une mise à jour de sécurité sans attendre Chrome 78.

Quatre failles sont pointées du doigt : une critique (remontée à Google le 5 septembre) et trois avec un niveau de dangerosité élevé. Les détails techniques seront dévoilés ultérieurement, lorsqu'une majorité des utilisateurs aura installé la mise à jour. Selon The Hacker News, un attaquant pourrait en profiter pour exécuter du code arbitraire.

Man Yue Mo, qui a découvert deux des quatre failles, a obtenu une récompense de 40 000 dollars (20 000 dollars pour chacune), tandis que le montant des deux autres (notamment celle critique) n'est pas précisé.

Dans tous les cas, il est urgent de se mettre à jour si ce n'est pas déjà fait. Vérifier que vous avez bien la version 77.0.3865.90 au minimum (sur Windows, macOS et Linux).

Copié dans le presse-papier !

Partant du constat que la gestion des onglets de Chrome sur les terminaux mobiles est une calamité, le géant du Net se décide enfin à changer la donne

Au cours des prochaines semaines, une « grille » permettra de regrouper les onglets par paquets, avec des miniatures pour les repérer facilement. En bas de chaque page, une liste des autres onglets appartenant au même paquet sera affichée, vous permettant de passer rapidement de l'un à l'autre. Pour rappel, la grille est déjà disponible sur iOS, mais sans la possibilité de créer de dossier pour l'instant. 

Enfin, sur les ordinateurs, Google pense à ceux qui ouvrent toujours des dizaines d'onglets et qui ne peuvent plus lire les titres des pages. Vous pouvez toujours l'afficher en survolant l'onglet, mais cette fonction sera bien plus fluide qu'avant si l'on en croit le géant du Net, avec le nom de domaine en plus.

Prochainement, des miniatures s'ajouteront pour avoir un aperçu de la page. Aucun calendrier n'est précisé pour le déploiement de ces fonctionnalités, si ce n'est qu'elle devrait être en place à l'automne. 

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a publié hier soir une série de 44 vidéos dédiées à l’apprentissage des bases du Python. Ce langage de développement, actuellement l’un des plus utilisés, a toujours le vent en poupe.

Ces vidéos, disponibles en anglais (sous-titres disponibles), peuvent être vues comme la conséquence de la prise en charge, le mois dernier, de PyTorch 1.2 dans Azure. PyTorch est pour rappel un framework de machine learning open source créé par Facebook et qui s’utilise surtout avec Python.

Les 44 vidéos sont disponibles sous forme de liste de lecture sur YouTube. Elles ne durent jamais plus de quelques minutes chacun. Pour les intéressés, Microsoft se sert de Visual Studio Code pour ses démonstrations.

Copié dans le presse-papier !

Cette mission de moyenne catégorie fait partie du programme Vision Cosmique de l'Agence spatiale européenne, dont le but est d'étudier l’expansion de l’Univers au cours des derniers dix milliards d’années.

« Le satellite étudiera des galaxies qui se trouvent à différentes distances de la Terre au moyen d’un télescope de 1,2 m de diamètre qui embarque deux instruments : l’imageur observant en lumière visible (VIS) et le spectro-imageur proche infrarouge (NISP) », explique l'ESA.

Elle aura pour objectif de réaliser « une image en 3D de l’évolution de la distribution de la matière noire et de la matière ordinaire (baryonique) dans le cosmos ». Les scientifiques espèrent ainsi « estimer l’accélération causée par la mystérieuse énergie noire avec une précision au pour cent près, et les éventuelles variations d’accélération avec une précision de 10 % ».

Pour rappel, le CNES explique que « l’Univers reste très mystérieux : 95 % de son contenu, la matière noire et l’énergie noire, nous sont invisibles alors qu’elles ont un effet gravitationnel ». Les conséquences peuvent être importantes : « Elle expliquerait pourquoi notre Univers se compose de galaxies, d’amas de galaxies mais aussi de vides immenses ».

L'assemblage du satellite Euclid devrait avoir lieu en 2021 pour un lancement en 2022.