du 13 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Selon The Seattle Times,  Amazon procède en ce moment à une importante vague de licenciements. Un fait plutôt rare dans cette entreprise plutôt connue pour avoir recruté à tour de bras ces dernières années. À Seattle, on compte aujourd'hui 40 000 employés de l'entreprise, contre 5 000 en 2010. Au total, Amazon rassemble 566 000 employés, soit 66 % de plus que l'an dernier.

Plusieurs centaines de licenciement sont à prévoir à Seattle, notamment dans des équipes ayant grossi trop vite dernièrement. Les syndicats dénoncent quant à eux une ambiance « où tous les services se serrent la ceinture » accompagnée « de beaucoup de stress ». Un stress d'autant plus présent qu'Amazon procède en ce moment à des passages en revue des performances de ses employés.

L'entreprise assure que les données récoltées ne serviront pas à choisir qui mettre à la porte, mais qu'au contraire, les salariés les moins performants seront aidés à devenir plus productifs…

Vague de licenciements en vue chez Amazon
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Lancé l'été dernier, le service d'aide au recrutement de G Suite a droit à une mise à jour : « En intégrant Google AI, Hire réduit désormais les tâches répétitives et chronophages en des interactions en un clic ».

Voici quelques-unes des nouveautés : proposer automatiquement des suggestions de salles et horaires pour des entretiens avec des candidats, mettre en évidence certains mots clés dans les CV (et ainsi éviter le Ctrl+F répétitif) et lancer des appels en un clic avec un enregistrement automatique de la conversation.

Copié dans le presse-papier !

Voilà une nouveauté dont les utilisateurs se seraient bien passé : les publicités vidéo se lisent automatiquement depuis hier.

La « fonction » commence d'abord chez un petit groupe de personnes et sera étendue au fur et à mesure qu'elle sera maîtrisée, et en fonction des retours utilisateurs.

Le déploiement a été confirmé par Facebook à Quartz. Le réseau social assure que « les personnes utilisant Messenger chaque mois sont notre priorité, et ils garderont le contrôle de leur expérience », ce que nous demandons évidemment à voir.

On rappellera que Facebook a promis durant sa conférence F8 une version remaniée de Messenger, plus légère et plus simple. Elle se fait attendre, notamment sur iOS, où la déclinaison Lite n'existe pas, contrairement à Android.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas ce que laissent penser les différentes annonces publiées sur LinkedIn et repérées par TechPowerUp.

Le message ne peut pas passer inaperçu. Veronica Smith, responsable du recrutement chez le fabricant, affiche en gros sur son profil : « Nous recrutons des ingénieurs pour GPU », aussi bien côté matériel que logiciel.

Copié dans le presse-papier !

Beaucoup espéraient que ce serait l'occasion pour Apple de lancer le test bêta public, mais seuls les développeurs sont pour l'instant concernés.

Les principales nouveautés sont concentrées dans iOS 12, dont le panneau Temps d'écran évolue, améliorant la présentation des informations et se montrant plus souple. Les applications les plus utilisées sont poussées en tête de liste, et on peut basculer sur la vue catégorie depuis un onglet.

Plusieurs autres panneaux ont évolué, comme les statistiques de la batterie, la saisie du code PIN (désormais en plein écran sur fond blanc) ou encore la saisie automatique des codes uniques envoyés par SMS.

Du côté de Mojave, le mode sombre continue d'envahir l'interface, notamment dans le panneau d'informations générales du système et dans l'application Plans. La nouvelle bêta règle également de nombreux problèmes avec les applications tierces.

Quant à tvOS 12 et watchOS 5, aucune nouveauté particulière dans cette préversion, si ce n'est le lot habituel de soucis réglés. Nous ne sommes après tout qu'au début du test.

Notez que le code d'iOS 12, dans lequel certaines se sont déjà amusés à plonger, contient des références à des modèles Watch4,1, Watch4,2, Watch4,3 et Watch4,4. Soit quatre nouveaux modèles de montre, puisque les actuels sont estampillés 3,1 à 3,4. Elles pourraient être présentées en septembre, en même temps que les successeurs des iPhone 8 et X.

Comme d'habitude, les préversions se récupèrent dans les sections dédiées de chaque appareil.

Les testeurs publics peuvent par ailleurs récupérer Mojave, seule plateforme disponible pour l'instant dans Apple Beta. Rappelons quand même la mise en garde de rigueur : ces systèmes sont incomplets et peuvent planter, sans parler des incompatibilités potentielles avec les applications.

Copié dans le presse-papier !

Tom Forsyth, qui a travaillé sur le célèbre projet (devenu depuis Xeon Phi), l'a annoncé sur Twitter : il est de retour chez le géant de Santa Clara, en tant qu'architecte en chef.

Depuis son précédent passage chez Intel, il a travaillé principalement sur des solutions de VR, chez Valve puis Oculus. De quoi relancer la machine à spéculations sur la cible et la composition de cette solution graphique, qui doit être lancée en 2020.