du 14 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Unilever menace les réseaux sociaux de couper ses campagnes publicitaires

TechCrunch rapporte que le géant industriel réclame d'importants efforts aux plateformes en ligne, dans leur lutte contre les contenus toxiques, autrement dit la désinformation, le harcèlement ou encore la propagande terroriste.

Hier, dans une conférence de l'Internet Advertising Bureau (IAB) en Californie, le directeur marketing d'Unilever, Keith Weed, a estimé qu'« il est critique que nos marques restent dans un environnement non seulement sûr, mais adapté ». 2018 sera décisif dans la prise de responsabilité de la « tech », selon lui.

Le groupe compte arrêter ses investissements dans les plateformes qui diviseraient l'opinion, publier des contenus « responsables » (s'attaquant d'abord aux stéréotypes sexistes) et privilégier les acteurs responsables. À TechCrunch, Facebook déclare soutenir l'initiative et travailler avec Unilever sur la question.

Les géants du Net sont sous pression de nombreux acteurs, publics et privés, sur le sujet. YouTube a dû revoir sa politique publicitaire en urgence, début 2017, après la monétisation de vidéos promouvant le terrorisme.

La Commission européenne réclame toujours plus de célérité dans la suppression des contenus signalés. Le gouvernement français, lui, prépare une loi contre la désinformation en ligne, aux contours toujours flous.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le fabricant explique qu'il s'agit de « la première solution 2x2 802.11ax prête à l'emploi pour les smartphones, tablettes et ordinateurs portables » ; une annonce parfaitement calibrée pour le MWC de Barcelone dont l'édition 2018 ouvre ses portes la semaine prochaine.

Le constructeur évoque des débits doublés avec une consommation réduite de 67 % au maximum par rapport au Wi-Fi 802.11ac Wave 2. Il ajoute que sa puce exploite le dernier brouillon de la norme, exactement comme Intel. Ce Draft 2.0 devrait servir de base pour la certification finale.

Concernant WPA3, Qualcomm ne donne pas plus de détail que la Wi-Fi Alliance, précisant simplement que la sécurité est renforcée. Attendu pour cette année, il permettra notamment de contrer la faille KRACK du WPA2.

Alors que le Bluetooth 5 est disponible depuis l'année dernière, Qualcomm explique qu'il a « entièrement repensé » sa puce pour « anticiper la prochaine norme 5.1 ». Celle-ci devrait permettre d'augmenter encore les débits, tout en diminuant la consommation.

Les premiers échantillons de WCN3998 seront envoyés aux partenaires durant le second semestre de cette année.

Cette année encore, nous serons sur place à Barcelone afin de voir si le 802.11ax prendra son envol, après un démarrage assez timide au CES de Las Vegas (lire notre compte rendu).

Copié dans le presse-papier !

Fin 2017, on apprenait que plusieurs groupes de médias américains étaient dans une fâcheuse posture, de Mashable à Oath en passant par BuzzFeed. La situation semble se répandre. Aujourd'hui, on apprend que c'est Vox Media qui se sépare d'une cinquantaine de personnes (soit 5% de ses équipes).

Les publications les plus concernées sont Racked, Curbed, SB Nation, ainsi que son équipe dédiée à la vidéo de manière plus large. Le navire amiral The Verge ne semble pas touché. Une douzaine d'employés sont invités à prendre un nouveau rôle au sein de l'entreprise.

La principale raison invoquée est celle de la non viabilité de la vidéo à destination des réseaux sociaux, malgré les succès en termes d'audience, notamment du fait « de changements dans l'industrie ces derniers mois ». Difficile de ne pas penser ici aux changements récents annoncés par Facebook, d'autant que Jim Bankoff, PDG de Vox Media, a été plutôt critique à cet égard récemment.

Copié dans le presse-papier !

Twitter vient d'annoncer de nouvelles règles concernant les publications identiques ou similaires à travers de multiples comptes : celles-ci sont désormais purement et simplement interdites.

L'idée est de limiter les abus, notamment le spam et autres comportements agressifs. Cela concerne également les retweets, like, follow et même les publications planifiées à l'avance. Certaines exceptions existent bien entendu, pour les situations d'urgences et autres services publics qui peuvent avoir des besoins réels en la matière.

Dans la foulée, TweetDeck a été modifié pour prendre en compte ces changements. Ainsi, il ne sera plus possible d'effectuer une même action avec différents comptes. Les développeurs de services tiers sont invités à faire de même d'ici le 23 mars, sous peine de suspension.

Notez que certains utilisateurs ont rencontré hier des problèmes d'accès à TweetDeck, les obligeant à reconnecter leurs différents comptes. Un problème assez largement constaté, mais pas chez tout le monde.

Copié dans le presse-papier !

Nouvelle initiative de Google au sein de son programme publicitaire AdSense : Auto Ads. L'objectif est ici non plus d'automatiser le contenu ou la distribution des publicités, mais leur placement par rapport à l'espace disponible sur la page.

Un peu comme cela a été fait par Facebook dans les Instant Articles, l'idée est de laisser l'élément publicitaire s'adapter au contenu en fonction des opportunités et des formats acceptés par l'éditeur.  

Pour rendre l'ensemble plus « sexy », Google évoque la solution de machine learning utilisée pour ce dispositif, qui rendra les éditeurs un peu plus dépendants des solutions maison, tout en les incitant toujours à livrer les données de leurs visiteurs.

Copié dans le presse-papier !

Via une mise à jour de son application iOS, le fabricant ajoute la prise en charge (attendue) du système domotique d'Apple. Pour rappel, cette caméra fait également office d'écoute bébé et de veilleuse multicolore avec des berceuses.

Le fabricant précise que de nouveaux appareils Arlo devraient prendre en charge HomeKit d'Apple à l'avenir, sans plus de détails. Pour rappel, Netgear a récemment annoncé se séparer de sa branche Arlo pour l'introduire en bourse (elle reste néanmoins une filiale et Netgear devrait conserver 80 % des parts).