du 20 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Une voiture autonome Uber tue un piéton, la société suspend ses expérimentations

L'affaire fait grand bruit : c'est probablement la première fois que ce genre d'accident mortel arrive sur les routes. Il s'est produit à Tempe, en Arizona.

Elaine Herzberg traversait la route en poussant un vélo lorsqu'elle a été heurtée par la voiture. Cette dernière roulait en mode autonome, avec un chauffeur derrière le volant. Ce dernier étant donc censé reprendre le contrôle en cas de problème.

Comme dans le cas de l'accident mortel impliquant une Tesla, ni la voiture ni le conducteur ne semblent avoir réagi pour éviter la collision mortelle. Le choc se serait produit à environ 64 km/h, mais les causes exactes de l'accident doivent encore être déterminées.

Selon les premiers éléments transmis par la police de Tempe, la victime a traversé la route en dehors des passages cloutés. « Utiliser les passages piétons limitera certainement les risques de voir cela se produire à nouveau » ajoutent les forces de l'ordre, provoquant ainsi la colère de certains. C'est notamment le cas de Janette Sadik-Khan, ancienne commissaire du Département des transports de la ville de New York : « Le fait de "traverser en dehors d'un passage piéton" n'a jamais été une excuse valable pour les décès dus à la circulation ».

Dans un communiqué envoyé à plusieurs de nos confrères, Uber explique que ses « pensées vont à la famille de la victime ». Elle ajoute qu'elle « coopère pleinement avec les autorités locales dans leur enquête ». Pour le moment, la société de VTC a arrêté les expérimentations sur route de ses véhicules autonomes.

Sans surprise, le National Transportation Safety Board (NTSB) a d'ores et déjà annoncé l'ouverture d'une enquête sur ce tragique accident de la route.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Sur son blog, la société explique avoir détecté une activité anormalement élevée d'un groupe de pirates qu'elle surveille. Dans le même temps, elle identifie du code malveillant dans pas moins de 277 sites de vente en ligne. 78,6 % des attaques se sont déroulées en France.

Après des recherches approfondies, Trend Micro affirme que la source du problème ne se trouvait pas directement sur les sites, mais dans une bibliothèque JavaScript tierce provenant d'Averline. Il s'agit d'une régie publicitaire appartenant à Médiapost, une filiale de La Poste. Une fois cette dernière contactée, la brèche a été rapidement colmatée.

Le code en question surveillait l'URL des pages à la recherche de certains mots clés comme checkout, billing, purchase et panier. Ensuite, un script essayait de récupérer les informations de paiement (numéro de carte bancaire et code CCV).

Comme pour l'attaque de Newegg, de la British Airways et de TicketMaster, le groupe de pirates Magecart serait derrière cette attaque.

Copié dans le presse-papier !

Alors qu'Oppo vient d'en annoncer un 15 fois plus grand (mais sans donner de dimensions précises), Xiaomi lui emboîte le pas par l'intermédiaire de son président et cofondateur Lin Bin.

Selon une publication Weibo repérée par The Verge, le capteur mesurerait 25 x 50 mm. Selon le dirigeant, ce nouveau capteur peut sortir de veille et déverrouiller le smartphone en un clic.

Rien n'est par contre précisé concernant l'arrivée de ce capteur dans un smartphone Xiaomi (ou un autre).

Copié dans le presse-papier !

Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, fera partie des cinq « garants » du « grand débat national » voulu par Emmanuel Macron. Matignon a confirmé ce choix hier à l’AFP.

Isabelle Falque-Pierrotin rejoindra notamment le politologue Pascal Perrineau, ou bien encore Guy Canivet (ancien membre du Conseil constitutionnel). Cette désignation pourrait être bien vue par ceux qui s’inquiétaient des premiers « bugs » entourant le site « granddebat.fr », qui fera office de plateforme de consultation en ligne à partir du 21 janvier.

Copié dans le presse-papier !

Cette nouvelle mouture se veut plus simple à utiliser à son premier démarrage, avec des éléments guidant l'utilisateur en lui suggérant des actions. Jetbrain Webstorm est désormais reconnu comme un éditeur tiers.

En cas de tentative de commit sur des fichiers de plus de 100 Mo, une alerte sera affichée, renvoyant vers l'utilisation de Git LFS s'il n'est pas installé.

Copié dans le presse-papier !

Tout va bien pour Netflix, qui a bouclé un quatrième trimestre conforme à ses propres attentes. L'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de 4,19 milliards de dollars en hausse de 27,4 % sur un an et compte désormais 139,26 millions d'abonnés payants à ses services, soit 8,84 millions de mieux en l'espace de trois mois, et un total d'environ 29 millions sur l'ensemble de l'année.

Si le millésime 2018 fut plus que fructueux pour Netflix, les analystes pensent que le géant du streaming pouvait encore faire mieux. Ces derniers craignent notamment que la multiplication des plateformes de streaming concurrentes (Disney+, Hulu…) réduise comme peau de chagrin le nombre d'heures passées chaque jour par les américains sur Netflix.

L'entreprise balaie cette idée en expliquant qu'elle perd davantage de temps d'écran à cause de Fortnite que de HBO. Aux États-Unis, avec 100 millions d'heures de programmes visionnées chaque jour, Netflix pèserait environ 10 % du temps passé par les américains devant leurs écrans.