du 10 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Netgear : une version plus accessible d'Orbi, Google Assistant et modèle Outdoor en France

Lors d'une rencontre avec Netgear, nous avons pu apprendre une bonne et une mauvaise nouvelle concernant sa gamme Orbi. La mauvaise, c'est que le modèle Outdoor évoqué avant l'ouverture du salon ne pourra pas être disponible en France du fait des limites imposées par la législation sur le Wi-Fi en extérieur.

La bonne, c'est qu'un modèle Orbi Micro (RBR20+RBS20) est prévu. Plus petit, il se limite à deux ports RJ45 (Gigabit) par module seulement. Mais il s'agit toujours d'un modèle AC2200 tri-band (866 + 866 + 400 Mb/s) doté de quatre antennes. Il sera ainsi légèrement moins coûteux que son grand frère de la série 40 : 249 euros pour un couple routeur/satellite. Un modèle avec trois modules (RBK23) est prévu pour arriver dans un second temps.

Notez enfin qu'outre le support d'Alexa, celui de Google Assistant devrait bientôt arriver sur Orbi afin d'effectuer quelques tâches en vocal. Nous n'avons par contre pas encore de détails sur la date d'arrivée du firmware activant cette nouveauté.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le géant de la recherche vient d'annoncer un changement dans le classement des sites sur mobile. Dès juillet 2018, la vitesse de chargement sera prise en compte, comme il l'est déjà pour les sites classiques. On s'étonnera surtout que ce ne soit pas déjà le cas.

Google précise qu'il ne sera question que de déclasser les sites les plus lents, et que cela ne touchera qu'une faible part des requêtes. La société explique surtout que cela s'appliquera quelle que soit la technologie utilisée.

L'objectif ne devrait pas être de favoriser le format AMP, même si celui-ci est par nature très rapide à charger. Un sujet plutôt sensible ces dernières semaines, Google étant critiqué sur ses pratiques en la matière. Il faudra donc voir ce qu'il en est dans la pratique.

La vitesse ne sera d'ailleurs pas le seul critère puisque l'on apprend « qu'une page lente peut être bien référencée si elle a du bon contenu, relatif à la recherche ». Un point qui étonne tant, en réalité, la qualité du contenu ne semble que rarement un critère de choix pour Google.

Quoi qu'il en soit, les éditeurs de site ont désormais quelques mois pour se préparer, avec plusieurs outils : le rapport d'expérience utilisateur de Chrome, Lighthouse et PageSpeed Insights.

Copié dans le presse-papier !

Hier, on apprenait que Google allait modifier le plafond de participation à son programme partenaire pour le site de vidéos. De quoi peiner les petites chaînes (voir cette vidéo de Méon), qui en faisaient jusqu'à maintenant partie et commencent à recevoir des notifications d'exclusion.

Cette perception est d'autant plus négative que ces décisions font en général suite aux pratiques de gros Youtubeurs, mais pénalisent finalement de petits acteurs. Et comme si cela ne suffisait pas, la question des revenus générés refait surface.

Il y a quelques mois déjà, le départ des annonceurs avait touché de nombreux créateurs qui ont vu le montant perçus de la publicité baisser de manière significative. Ce qui semble être à nouveau le cas.

Amixem indique en effet sur Twitter que « la monétisation Youtube depuis début janvier est divisée par quatre ». Début novembre, la chaîne Stupid Economics détaillait de manière précise ses propres revenus et évoquait un CPM  de 0,69 euro pour 1 000 vues la concernant. Le gros de ses recettes vient actuellement de ses soutiens via la plateforme Tipeee.

Copié dans le presse-papier !

Face à la découverte des failles Metldown et Spectre, la communication d'AMD a été un peu chaotique. Perçue comme n'étant pas concernée dans un premier temps, on a finalement appris qu'elle pouvait être touchée par au moins une des failles.

Mais dans sa position officielle, la société a relativement minimisé ce cas, précisant qu'il était presque impossible à mettre en œuvre. Plus récemment, elle a néanmoins dû réagir et proposer des mises à jour, ne serait-ce que pour contenter ses clients inquiets.

Mais voilà, cela a pu être mal perçu et a incité certains à porter l'affaire devant la justice, comme pour Intel, bien plus gravement concerné. Wccftech nous apprend ainsi que deux actions de groupe sont lancées contre AMD aux États-Unis. Un juge aura donc à trancher de la qualité et de la franchise de la communication de la société ces dernières semaines.

Copié dans le presse-papier !

La fonctionnalité est désormais sortie de bêta et peut être utilisée outre-Atlantique pour obtenir les dernières nouvelles.

À la requête « Hey Siri, give me the news », l'assistant va récupérer par défaut le dernier podcast de l'émission News Now de NPR, bien que l'on puisse lui demander de basculer sur d'autres sources, comme le Washington Post, CNN ou Fox News. La question du média par défaut est d'ailleurs intéressante, car on ne sait pas sur quels critères Apple s'est basée. Une simple négociation ?

La fonctionnalité est en tout cas prête pour le HomePod, puisque la sortie de l'enceinte connectée est désormais imminente. Pour rappel, Apple en avait repoussé la commercialisation, qui devait intervenir en décembre. Peut-être d'ailleurs pour que certaines fonctionnalités soient terminés, comme celle des actualités.

Copié dans le presse-papier !

Le sourire éclatant et la main dans la poche, Phil Spencer est devenu le visage de la division Xbox, de la console aux jeux. Dans un entretien à GamesBeat, il déclare devenir vice-président exécutif de Microsoft, en charge de la stratégie de l'édition de jeux, du matériel et les plateformes. Il se détache du travail quotidien, pour réfléchir à plus long terme.

La charge revient désormais à Matt Booty, jusqu'ici responsable de Minecraft, de prendre la tête des Microsoft Studios, soit le développement et l'édition de jeux en propre. GamesBeat rappelle que cela inclut 343 Industries (derrière les derniers Halo), The Coalition, Mojang (Minecraft), Rare, Turn 10 Studios et Global Publishing.