du 10 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Une version corrigée de l'October 2018 Update dans les canaux lent et Release Preview

Microsoft distribue depuis cette nuit une nouvelle build aux testeurs du programme Insider dans les canaux lent et Release Preview. Estampillée 17763.17, elle n’est donc qu’une évolution de l’actuelle 17763.

C’est suffisant pour corriger le bug des données supprimées, de loin le plus grave des problèmes entraînés par l’October 2018 Update sur une petite partie des machines.

Certains avaient suspecté OneDrive, mais la vérité est en fait un peu plus générale. Le mécanisme fautif se nomme KFR (Known Folder Redirection), qui permet en temps normal de bouger tous les dossiers connus (Documents, Images, Bureau, Vidéos…) vers une autre destination, comme un autre disque ou OneDrive.

Plusieurs cas sont abordés par Microsoft, mais tous conduisent au même résultat : la suppression des données de l’utilisateur. L’éditeur ne donne aucun chiffre sur le nombre de victimes, mais même une très faible proportion de 0,1 % entraînerait 700 000 machines dans la tourmente, Windows 10 étant installé sur plus de 700 millions d’appareils.

On remarque également que Microsoft teste cette fois sa version dans le canal Release Preview, chargé justement de valider des mises à jour considérées comme prêtes à la diffusion. Une étape que la firme avait sautée pour la build 17763 distribuée le 2 octobre via Windows Update.

La nouvelle préversion pourrait donc bien être celle qui reprendra le flambeau, quand Microsoft aura décidé de relancer le déploiement de l’October 2018 Update.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Opera a dévoilé hier soir les « secrets » de son projet R3, pour Reborn 3. Après un Opera Touch très bien noté dans les boutiques Google Play et App Store, l’éditeur s’attaque cette fois à l’interface.

Le tour des nouveautés est cependant vite fait. Opera explique sa philosophie : nettoyer le contenant au profit du contenu, supprimer les lignes, fournir une interface la plus propre possible pour se faire oublier. Et fournir bien sûr deux thèmes, un clair et un sombre.

Le résultat n’est pas sans rappeler Edge, dans les deux variantes. Il est vrai que la nouvelle interface d’Opera est discrète, peut-être trop, tant elle semble par moment perdre en substance. Bon point, le bouton d’accès aux réglages visuels principaux a quitté le Speed Dial pour se placer à droite de la barre d’adresse.

La différence se voit en fait surtout quand la barre latérale gauche est affichée. Quand on la désactive, on se retrouve surtout avec une navigateur plus classique qui ne fait plus guère la différence. Reste le sentiment d’un ensemble résolument moderne, qui trouvera son public, particulièrement en version sombre.

Notez que ce minimalisme très prononcé ne se fait pas au détriment des fonctions. Cette première version pour développeurs inclut d’ailleurs le Crypto Wallet déjà disponible dans Opera pour Android. Il permet pour rappel de stocker ses cryptomonnaies, même si seul l’Ethereum est pris en compte pour l’instant.

Les utilisateurs n’auront pas longtemps à attendre pour voir cette interface sans passer par la mouture de test. Elle débarquera dans Opera 59, prévu pour le mois prochain.

Copié dans le presse-papier !

La conférence du 20 février promet d'être chargée. Samsung y présentera évidemment ses nouveaux Galaxy S10 (dont les fuites ne cessent de se multiplier), un smartphone pliable qui pourrait s'appeler Galaxy Winner et une série d'accessoires, comme le rapporte The Verge.

Dans le lot, on retrouverait une nouvelle montre Galaxy Watch Active, des bracelets Fit (e) et des écouteurs Buds. Particularité de ces derniers : ils devraient pouvoir être rechargés directement par le Galaxy S10, à confirmer évidemment.

Copié dans le presse-papier !

L’environnement de développement aura donc sa version finale dans un mois et demi. Microsoft vient de confirmer l’information, en même temps que la tenue d’un évènement spécial pour fêter l’occasion.

La nouvelle est tombée juste après la publication de la Preview 3, qui corrige un nouveau lot de bugs, améliore les performances de certains composants (notamment F#), affine la nouvelle interface et fournit d’autres améliorations générales, comme un SDK unifié via le paquet NuGet Microsoft.VisualStudio.SDK.

Cette troisième préversion abandonne également le support du déploiement vers Windows 10 Mobile des applications Universal Windows Platform (UWP). Les développeurs qui en auraient encore besoin doivent donc rester sur Visual Studio 2017.

Copié dans le presse-papier !

En juillet dernier, la société roubaisienne a lancé une nouvelle offre baptisée Cloud Web. Il s'agit d'un mélange entre Public Cloud et hébergement Web classique avec, selon OVH, « la liberté de configuration d’un serveur isolé, la rapidité d’un disque SSD, la simplicité d’un hébergement managé ».

Deux nouveaux paliers sont désormais disponibles : Cloud Web 2 et 3. La différence se fait principalement sur le nombre de vCores (1 ou 2), la quantité de mémoire vive (2, 4 ou 8 Go) et de stockage (10, 25 ou 65 Go de SSD).

Cloud Web 3 (qui dispose de deux vCores) permet aussi « d'activer deux environnements d'exécution simultanés en même temps et d'activer simultanément des langages de codage tels que PHP et Node.js ». Tous les détails sont disponibles par ici.

Voici les tarifs actuels : 11,99 euros pour Cloud Web 1, 22,79 euros pour Cloud Web 2 et 40,79 euros pour Cloud Web 3. Chaque offre peut, selon les estimations d'OVH, accueillir environ 100, 200 ou 300 visiteurs en simultanés.

Copié dans le presse-papier !

Première nouveauté : « Les onglets de navigation privée peuvent dorénavant exister à travers plusieurs sessions, ce qui signifie que si l'on ouvre un onglet de navigation privée puis que l'on quitte l'application, Firefox se lancera automatiquement en navigation privée la prochaine fois que cette même application sera ouverte ».

Cette nouvelle mouture permet aussi d’ouvrir un nouvel onglet via la liste des marque-pages, ou bien depuis Firefox Home (avec les sites favoris et les pages Pocket). La personnalisation de Firefox Home est également revue : « Tous les onglets peuvent être réorganisés en faisant glisser un onglet dans la barre d'onglets ou le panneau d'onglets ».