du 01 juillet 2019
Date

Choisir une autre édition

Au travers d’une question écrite à l’attention du secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (LR) regrette que « contrairement au domaine des biotechnologies avec le haut conseil des biotechnologies », aucune autorité n'existe en matière d’algorithmes.

« Omniprésents et invisibles, [les algorithmes] produisent des normes et font la loi en dehors du champ législatif parlementaire », s’inquiète l’élue. Ajoutant : « Les algorithmes – nouvelles formes de technocratie  sont conçus pour être impénétrables et s'abritent derrière le besoin de préserver des secrets industriels et technologiques, ainsi que le secret des affaires. »

Au regard des obligations de transparence en vigueur en France au sujet des algorithmes (notamment ceux des plateformes, de type moteur de recherche), Joëlle Garriaud-Maylam demande si « la création d'une autorité de régulation des algorithmes est prévue » par le gouvernement.

Une sénatrice propose de créer une « autorité de régulation des algorithmes »
chargement Chargement des commentaires...