du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La situation des Radeon RX Vega personnalisées est toujours aussi étrange. AMD continue d'indiquer que tout va bien, et que les partenaires vont mettre des produits sur le marché. Mais dans la pratique, les choses bougent… assez lentement.

Plusieurs partenaires de la société avaient en effet manifesté une volonté de ne pas proposer de tels produits. Et alors que nous sommes à la mi-novembre, force est de constater qu'aucune référence n'est disponible à la vente. On voit quand même depuis quelques semaines des exemplaires apparaître et être testés ici ou là.

Dernier exemple en date : une Radeon RX Vega signée Sapphire. Il s'agit d'un modèle overclocké de la gamme Nitro, avec trois ventilateurs. Un « pre-sample » testé sur HWBattle qui semble depuis retiré les informations publiées. Mais il reste une vidéo et des images récupérées par nos confrères de TechPowerUp!.

Du côté de Sapphire, il nous a été confirmé qu'un tel produit n'est pas prévu pour le moment en version RX 64. Ce sera peut-être le cas pour une déclinaison Vega 56, mais rien n'est encore assuré.

Une Radeon RX Vega de Sapphire testée, pas de modèle Vega 64 prévu
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le groupe a diffusé une FAQ sur son site d'assistance, apportant quelques détails complémentaires sur le partenariat annoncé en début de semaine.

Tout d'abord, le tarif de 9 euros par mois ne concerne bien que les abonnés équipés du nouveau Décodeur Canal : « Si vous détenez un décodeur satellite HD WIFI ou Le Décodeur CANAL, vous pouvez souscrire à l'option RMC SPORT au tarif de 19€/mois (hors promotion) ».

Ensuite, la limitation aux abonnés satellite ne semble pas inscrite dans le marbre. Il faut dire que ce point fait l'objet d'un certain mécontentement chez les clients. La filiale de Vivendi dit travailler avec SFR pour proposer « prochainement » RMC Sport sur les autres modes de réception.

Ces chaînes sont placées sur les canaux 137 à 141 et peuvent être utilisées via myCanal, l'Apple TV ou les TV Samsung uniquement si un abonnement satellite est rattaché au compte et que le décodeur satellite est utilisé comme décodeur principal.

Pour le moment, le canal 18 (Evènement) qui diffuse certains matchs en 4K, ne reprend pas le signal de RMC Sport sur l'Apple TV « pour des raisons technique ».

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur de code a désormais un petit frère, un logiciel de gestion de dépôt git. Il inclut les fonctions habituelles et la terminologie du système de dépôts, un outil de résolution des conflits, ainsi qu'une vue des différences entre fichiers côte-à-côte.

Une version d'essai est proposée. Il en coûte 99 dollars pour une licence et trois ans de mise à jour au-delà. En entreprise, le prix passe à 75 dollars par utilisateur par an.

Copié dans le presse-papier !

Voilà une nouveauté qui ne va pas changer la face du monde, mais qui fera au moins plaisir à ceux qui s'en servent désormais presque partout, de nombreux services proposant ces images animées.

La fonction est disponible sous forme d'une icône « GIF » située à droite de la zone de rédaction. Elle ouvre une recherche GIPHY, bien que le nombre d'images proposées à la fois tienne sur une seule ligne.

Pour en profiter, il suffit d'avoir la dernière version d'Instagram, sur Android ou iOS.

Copié dans le presse-papier !

Au motif que « dans certaines parties du territoire français », la TNT « ne fonctionne pas tout ou une partie de l’année », le député Daniel Fasquelle vient de déposer une proposition de loi introduisant une dispense de redevance pour ces contribuables.

Dès lors que « la réception à la télévision numérique terrestre est rendue impossible pour des raisons indépendantes du seul fait de la construction du logement, notamment pour des causes météorologiques ou de proximité géographique avec un autre pays », il y aurait exemption.

Le texte, co-signé par une vingtaine d’élus LR, devra toutefois être inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale avant de pouvoir être débattu, ce qui est loin d’être facile quand on appartient à un groupe d’opposition.

Copié dans le presse-papier !

Édouard Philippe a dévoilé hier une batterie de mesures destinées à « accélérer la transition vers l’industrie du futur » (PDF).

Au programme, notamment : un « nouveau dispositif de soutien à l’investissement pour les dépenses de robotisation et de transformation numérique des PME (suramortissement de 40 % pendant 2 ans) », un milliard d’euros de prêts pour la transformation numérique des TPE-PME, l’extension du taux réduit brevet au logiciel, etc.