du 21 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Une pétition affirme que des Tesla accéléreraient toutes seules, le fabricant dément catégoriquement

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a indiqué qu’il allait enquêter sur une pétition lui demandant de lancer un rappel sur 500 000 véhicules Tesla. Cette demande fait suite à des rapports affirmant que des voitures auraient accéléré toutes seules.

Selon le NHTSA, la pétition comprend « 127 plaintes concernant 123 véhicules », comme le rapporte ReutersThe Verge rappelle que n’importe qui peut soumettre une pétition à la NHTSA en lui demandant d’ouvrir une enquête. Après une analyse technique, l’agence décide ensuite de poursuivre ou non son analyse.

Alors que Tesla était resté relativement silencieuse jusqu’à présent, la société s’est fendue d’un communiqué affirmant qu’il « n'y a pas "d'accélération involontaire” sur ses voitures ». « Cette pétition est complètement fausse et a été soumise par un vendeur à découvert ». Pour rappel, les vendeurs à découvert et Elon Musk ont un lourd passif, avec des actions en justices par le passé.

Tesla explique ensuite que les pédales d’accélérateur de ses voitures disposent notamment de deux capteurs indépendants. Le fabricant exploite « également les capteurs du pilote automatique pour aider à distinguer les éventuelles pressions incorrectes sur les pédales ».

Tesla ajoute que « chaque système est indépendant et enregistre les données, afin de pouvoir examiner exactement ce qui s'est passé ». « Au cours des dernières années, nous avons discuté avec la NHTSA de la majorité des plaintes dans la pétition. Dans tous les cas que nous avons examinés avec eux, les données ont prouvé que le véhicule fonctionnait correctement », termine le constructeur. 

La balle est maintenant dans le camp de la National Highway Traffic Safety Administration qui doit rendre son verdict.

chargement Chargement des commentaires...