du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le revendeur présente encore une nouvelle version de sa liseuse, avec plusieurs changements. C’est notamment la première Kindle résistante à l’eau indique Amazon (elle est certifiée IPx8).

Son écran Paperwhite affiche désormais une diagonale de 7 pouces (300 ppp) et la liseuse dispose toujours de boutons pour changer facilement de page. Ses mensurations sont de 159 x 141 x 3,4~8,3 mm pour un poids de 194 grammes.

La Kindle Oasis sera disponible à partir du 31 octobre, dès 249,99 euros pour la version 8 Go avec du Wi-Fi uniquement. Le tarif grimpe jusqu’à 339,99 euros pour 32 Go, avec en plus de la 3G pour récupérer des livres numériques.

Une liseuse Kindle Oasis de 7" étanche chez Amazon, dès 249,99 euros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Battu au second tour des législatives avec une cinquantaine de voix de retard, Elad Chakrina (LR) a réussi à faire invalider, vendredi 19 janvier, l’élection de la socialiste Ramlati Ali – députée de la 1ère circonscription de Mayotte. Le Conseil constitutionnel a considéré que « compte tenu du faible écart de voix entre les candidats présents au second tour », la sincérité du scrutin avait été « altérée ».

Plusieurs incidents avaient été mis en avant par le plaignant pour contester l’élection : différences entre listes d’émargement et nombre de bulletins de vote, procurations établies dans des conditions litigieuses, mais aussi poursuite de la campagne électorale sur Facebook.

Les « Sages » de la Rue de Montpensier ont finalement retenu qu’après instruction, « de multiples messages informatiques en faveur des deux candidats présents au second tour de l'élection », avaient été diffusés les 17 et 18 juin, veille et jour du second tour de scrutin, en violation de l'article L49 du Code électoral.

Une nouvelle élection devra donc être organisée prochainement, tout comme dans le Loiret (où le député Jean-Pierre Door avait lui aussi été mis en cause pour des posts sur Facebook, notamment).

Copié dans le presse-papier !

Après huit ans passés à la tête de l'éditeur américain, Eric Hirshberg a annoncé qu'il quittera son poste le 31 mars prochain. C'est un coup dur pour Activision, qui perd ici l'artisan de plusieurs « des performances historiques », comme se plait à le rappeler Bobby Kotick, le PDG de la maison mère, Activision Blizzard.

Sous son règne, Hirshberg a notamment piloté les lancement de plusieurs volets de la saga Call of Duty, participé au lancement de la franchise Destiny, ou encore à la création de la saga Skylanders.

Si cette dernière n'est plus que l'ombre d'elle même aujourd'hui, elle a tout de même permis à l'éditeur de régner sans partage sur le secteur des jouets vidéo, au nez et à la barbe de concurrents puissants comme Disney (Disney Infinity) ou Warner (Lego Dimensions), tout en générant plus d'un milliard de dollars de revenus annuels.

Copié dans le presse-papier !

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) et la société de sécurité Lookout publient une enquête sur Dark Caracal, une campagne ciblant des milliers de personnes dans 20 pays avec des versions vérolées d'applications, principalement des messageries « sûres » comme Signal et WhatsApp.

L'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France et le Liban sont listés parmi les victimes. Des centaines de Go de données auraient été dérobées, selon l'organisation et la société. Les applications en question conserveraient leurs fonctions de départ, tout en ouvrant la voie à des captures d'écran, de photos, du son et de données par les responsables de la campagne. Elles sont distribuées via des magasins non-officiels.

Les traces remonteraient à la Direction générale de la sûreté générale libanaise. La campagne est désignée comme une APT (intrusion à long terme) dont des manifestations émergeraient depuis 2012. Ses homologues viseraient de plus en plus les smartphones, selon Lookout (dont c'est le fonds de commerce).

Copié dans le presse-papier !

Dans un billet de blog, Facebook annonce un nouvel investissement de 10 millions d'euros dans l'Hexagone, afin « d'accélérer l'innovation dans le domaine de l'intelligence artificielle ». Concrètement, le réseau social américain veut ainsi recruter une trentaine de doctorants, financer des bourses pour des étudiants, une dizaine de nouveaux serveurs, et « des jeux de données ouvertes pour les institutions publiques françaises ».

Un point encore assez flou, puisque la nature exacte des données n'est pas évoquée pour le moment. Le nombre total de chercheurs et d'ingénieurs dédié à cette activité en France chez Facebook doublerait enfin, pour atteindre 60 personnes.

En parallèle, le géant américain a annoncé vouloir former d'ici 2020, un million de personnes en Europe pour qu'elles apprennent « les compétences numériques dont elles ont besoin au travail ». L'éventail de techniques est assez large (et vague) puisque Facebook explique que les cours seront adaptés à chacun des participants, « les plus avancés pourront apprendre le code, tandis que d'autres apprendront peut-être à ouvrir un compte en banque en ligne ».

Les modalités d'accès à ces formations sont encore à découvrir.

Copié dans le presse-papier !

Sans tambour ni trompette, Iliad a mis en ligne un nouveau logo sur son site. Pas de gros changements à l'horizon : l'italique est laissé de côté, tandis que le « a » ne prend désormais plus la forme d'un « α ».

Pour rappel, ce logo avait déjà été utilisé par la filiale italienne de la société, notamment pour l'annonce de son directeur général : Benedetto Levi.