du 11 décembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Le moins que l'on puisse dire au sujet de la PlayStation Classic, c'est que Sony ne s'est franchement pas préoccupé des questions de sécurité. À un tel point qu'on se demande si la machine n'a pas été conçue dans le but d'être facilement bidouillée.

Comme le rapporte Ars Technica, deux hackers ont trouvé le moyen d'ajouter simplement de nouveaux contenus à la console grâce à un simple périphérique USB. En effet, si le kernel de la machine est bien protégé par un algorithme de chiffrement, sa clé est stockée localement sur la machine. Cela revient à fermer sa porte à clé, mais en laissant la clé sous le paillasson.

À ce rythme, la prochaine étape, l'installation d'émulateurs de consoles autres que la PlayStation, ne devrait être qu'une question de semaines.  

Une faille béante ouvre la porte à l'ajout de jeux sur PlayStation Classic
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Mi-novembre, le géant du Net annonçait son intention de couper son futur quartier général (HQ2) en deux – New York et Crystal City – avec 25 000 employés sur chaque site.

Cette semaine, des rumeurs faisaient état d'un possible retournement de veste à New York, à cause de « l'opposition locale de groupes militants et de politiciens ». C'est désormais officiel :

« Alors que les sondages montrent que 70 % des New-Yorkais soutiennent nos projets et notre investissement, un certain nombre de responsables politiques locaux et de l’État ont clairement indiqué qu’ils s’opposent à notre présence et qu’ils ne travailleront pas avec nous pour construire le type de relation nécessaire pour aller de l’avant ».

Le géant de la vente en ligne ajoute que, « à ce stade », un site de remplacement n'est pas recherché, ni même envisagé. Le projet d'implantation à Crystal City suit son cours.

Copié dans le presse-papier !

En mars dernier, le scandale Cambridge Analytica éclatait dans la presse (lire notre analyse). Plusieurs enquêtes officielles ont été lancées outre-Atlantique, notamment par la FTC.

Selon le Washington Post, le réseau social serait en train de négocier avec la Federal Trade Commission une amende record de « plusieurs milliards de dollars ». Elle mettrait un terme aux enquêtes sur les pratiques du géant du Net en matière de vie privée et inclurait l'affaire Cambridge Analytica.

Nos confrères expliquent que ce serait (et de loin) la plus grosse amende jamais infligée par la FTC à une entreprise technologique. L'actuel « record » est détenu par Google avec 22,5 millions de dollars « seulement ».

Facebook confirme au Washington Post être en discussion avec la FTC, mais refuse de donner le moindre détail supplémentaire. L'agence reste pour sa part muette.

Copié dans le presse-papier !

L’environnement de développement aura donc sa version finale dans un mois et demi. Microsoft vient de confirmer l’information, en même temps que la tenue d’un évènement spécial pour fêter l’occasion.

La nouvelle est tombée juste après la publication de la Preview 3, qui corrige un nouveau lot de bugs, améliore les performances de certains composants (notamment F#), affine la nouvelle interface et fournit d’autres améliorations générales, comme un SDK unifié via le paquet NuGet Microsoft.VisualStudio.SDK.

Cette troisième préversion abandonne également le support du déploiement vers Windows 10 Mobile des applications Universal Windows Platform (UWP). Les développeurs qui en auraient encore besoin doivent donc rester sur Visual Studio 2017.

Copié dans le presse-papier !

Ubisoft a dévoilé hier soir ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice 2018-2019. « Ubisoft a délivré une solide performance au cours d’un trimestre, comme attendu, particulièrement concurrentiel », résume Yves Guillemot, fondateur et PDG d'Ubisoft.

Dans la pratique, avec un chiffre d'affaires de 605,8 millions d'euros au troisième trimestre, l'éditeur est tombé pile dans ses prévisions. Ceci grâce à Assassin's Creed Odyssey qui s'est classé parmi les dix meilleures ventes de 2018, tout comme Far Cry 5.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, les revenus atteignent 1,36 milliard d'euros, en hausse de 13,5 % sur un an. Un score permis par la hausse des ventes dématérialisées (898 millions d'euros, en hausse de 34 %) et de la vente de contenus additionnels et de publicité (444 millions d'euros, en hausse de 39 %).

On notera enfin que contrairement à Activision Blizzard, l'éditeur ne profite pas de l'annonce de ce trimestre record pour s'engager dans des licenciements à grande échelle. Comme quoi, tout n'est peut être finalement pas si pourri dans l'industrie vidéoludique.   

Copié dans le presse-papier !

La conférence du 20 février promet d'être chargée. Samsung y présentera évidemment ses nouveaux Galaxy S10 (dont les fuites ne cessent de se multiplier), un smartphone pliable qui pourrait s'appeler Galaxy Winner et une série d'accessoires, comme le rapporte The Verge.

Dans le lot, on retrouverait une nouvelle montre Galaxy Watch Active, des bracelets Fit (e) et des écouteurs Buds. Particularité de ces derniers : ils devraient pouvoir être rechargés directement par le Galaxy S10, à confirmer évidemment.