du 20 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Le projet Exodus fait des émules et annonce que des développeurs exploitent son API (non documentée pour le moment) pour proposer de petits outils.

C'est notamment le cas d'Exodify, une extension Chrome/Firefox pour voir directement dans les listings du Play Store de Google le nombre de trackers utilisés par une application Android, avec un code couleur, à la manière de Kimetrak.

Bien entendu, cela n'est qu'un indicateur, et le rapport complet est plus intéressant à afficher. Mais c'est un bon début. Le code source est disponible par ici, sous licence GPLv3.

L'équipe d'Exodus en profite pour annoncer qu'elle détecte désormais une cinquantaine de trackers supplémentaires et qu'elle dispose d'un forum pour échanger sur le projet.

Une extension pour voir le nombre de trackers des applications dans le Play Store
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le premier module a été lancé le 20 novembre 1998 par une fusée Proton : il s'agissait alors de Zarya (Russe).

Quelques jours plus tard, c'était au tour du premier segment américain d'arriver : Unity. « Ces deux éléments n'avaient jamais été dans le même hémisphère sur la Terre, mais ils se sont accouplés parfaitement dans l’Espace » se souvient le CNES.

Depuis, elle s'est largement développée pour atteindre 400 m³ habitables environ (pour 900 m³ pressurisés). Elle est occupée en permanence depuis novembre 2000 et tourne au-dessus de nos têtes à 400 km d'altitude en moyenne.

L'avenir de la Station spatiale internationale est par contre incertain à l'horizon 2025. En février dernier, la NASA a en effet annoncé la « fin du soutien fédéral direct à l'ISS en 2025 ».

Copié dans le presse-papier !

Depuis plusieurs mois, les enquêteurs chinois soupçonnent les trois sociétés d'entente illicite après avoir constaté que les prix de la DRAM avaient « considérablement augmenté ».

Selon Wu Zenghou, chef du Bureau anti-monopole cité par le Financial Times et repris par Bit Tech, « l'enquête sur ces trois sociétés a fait d'importants progrès [...] et a fourni des preuves massives ».

« Selon la loi antitrust chinoise, Samsung, SK Hynix et Micron pourraient être condamnés à une amende entre 800 millions et 8 milliards de dollars » expliquait récemment Digitimes, en citant des sources proches du dossier.

Copié dans le presse-papier !

Ce satellite dédié à l'observation de la Terre a été développé pour le Maroc par le consortium Thales Alenia Space. Il rejoint donc Mohammed VI-A envoyé le 7 novembre 2017.

Il servira notamment « aux activités cartographiques et cadastrales, à l’aménagement du territoire, au suivi des activités agricoles, à la prévention et à la gestion des catastrophes naturelles, au suivi des évolutions environnementales et de la désertification ainsi qu’à la surveillance des frontières et du littoral ».

La mission VV13 est le neuvième lancement de l'année pour Arianespace, le second avec une fusée Vega. Depuis son exploitation en 2012, c'est le treizième succès de suite pour le lanceur léger.

Copié dans le presse-papier !

Le service d'emails chiffrés apporte enfin des groupes à sa fonction de contacts, refondue en novembre 2017. Chaque contact peut être intégré à plusieurs catégories.

Le service intègre aussi les accusés de lecture, activables pour chaque email lors de sa rédaction, dans la barre d'outil de la fenêtre de composition. Les destinataires chez ProtonMail voient une bannière, avec un bouton pour confirmer la lecture.

Le service avertit maintenant des fautes de frappe dans les adresses email, par exemple pour un @gail.com au lieu de @gmail.com. Enfin, il signale à l'utilisateur quand sa limite de stockage est presque atteinte.

Copié dans le presse-papier !

Il sera construit dans la commune de Fredericia et devrait employer entre 150 et 200 personnes une fois qu'il sera terminé à l'horizon 2021.

Reuters ajoute que le géant du Net a signé un contrat pour « s’assurer qu’il fonctionnera avec des énergies renouvelables ». Pour rappel, le groupe avait déjà annoncé passer à 100 % d'énergies renouvelables à partir de l'année dernière.