du 23 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Une députée interpelle le gouvernement sur les « difficultés d'application » de l’Open Data « par défaut »

Après Éric Bothorel, c’est au tour de Christine Hennion de demander des comptes au secrétaire d’État au Numérique sur la mise en œuvre de la loi Numérique de 2016.

Au travers d’une question écrite, l’élue LREM invite Mounir Mahjoubi à lui expliquer « les causes des retards et des difficultés d'application » du 1° de l’article L312-1-1 du Code des relations entre le public et l'administration, en vertu duquel tout document administratif (rapport, code source, statistiques...) communiqué par mail à un demandeur devrait dans le même temps être mis en ligne.

Une missive similaire a été lancée en direction du ministère de l’Intérieur (dont nous avons récemment contesté l’inertie sur ce dossier devant la justice administrative), afin que la Place Beauvau détaille « ce qui est mis en œuvre par le gouvernement pour que le public (particuliers, chercheurs, journalistes, parlementaires...) profite des documents administratifs transmis au fil de l'eau, mais à titre individuel, à l'ensemble des usagers ».

L’exécutif dispose théoriquement d’un délai de deux mois pour répondre aux questions écrites des députés.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après la « Non-Standalone 5G » fondée sur un cœur de réseau 4G en décembre, la 3rd Generation Partnership Project (3GPP) validait la 5G « standalone » mi-juin.

Aujourd'hui, EE Times nous apprend que huit modifications (ASN.1) viennent d'être validées par la 3GPP. Elles sont identifiées comme non rétrocompatibles avec la version de juin, mais ne concerneraient que la partie logicielle.

« Nous n'avons pas annoncé sur quelle version [des spécifications 3GPP] nos produits seront basés... ces modifications concernent à la fois les stations de base et les [terminaux], mais il n'y a pas besoin de nouvelles puces » affirme Lorenzo Casaccia de chez Qualcomm.

D'après nos confrères, ces changements ne devraient pas retarder le lancement commercial de la 5G, mais soulignent le travail intensif se déroulant en arrière-plan.

Copié dans le presse-papier !

C'est un billard à trois bandes qui est en train de se jouer, sur fond de guerre des brevets qui dure depuis maintenant plusieurs années entre Qualcomm et Apple.

Historiquement, le fabricant de smartphones se fournissait chez Qualcomm pour ses modems. Mais depuis l'iPhone 7, des puces Intel sont également intégrées.

Selon Reuters, Qualcomm accuse désormais Apple d'avoir volé des secrets commerciaux afin de les donner à Intel pour l'aider à améliorer ses puces. Le géant de Santa Clara n'est pas directement visé par cette nouvelle plainte, qui ne concerne donc qu'Apple.

Qualcomm reproche au fabricant de l'iPhone « d'avoir orchestré une campagne de plusieurs années pour voler des informations confidentielles et des secrets commerciaux »

« Une fois de plus, Apple a trahi ses engagements contractuels et s'est approprié les droits de Qualcomm afin d'améliorer ses performances et d'accroître ses profits » déclare le directeur juridique de Qualcomm, Don Rosenberg, à l'AFP.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé au début de l'été, le service est désormais ouvert  à tous après une période de test. Un dispositif d'anonymisation a été mis en place pour éviter de fournir vos données à des tiers.

Il suffit d'accéder à monitor.firefox.com et d'entrer votre adresse email. Toute présence dans une fuite de données répertoriée sera alors précisée. L'outil est conçu en lien avec le projet Have I Been Pwned du chercheur en sécurité Troy Hunt, auquel Mozilla compte donner plus de visibilité.

Surtout, Firefox pourra vous tenir informé si d'autres fuites vous concernent à l'avenir. Pour le moment, aucune intégration spécifique à Firefox n'est évoquée, mais cela pourrait être le cas à l'avenir, notamment via Firefox 64.

Copié dans le presse-papier !

C'est un travail de longue haleine entamé en octobre 2017 et qui ne se terminera pas avant juin 2019 : libérer la bande des 700 MHz de la TNT pour laisser place à la 5G.

Une majorité de l'île est concernée par ce réaménagement. Comme toujours, la seule opération nécessaire et de relancer une recherche des chaînes si vous êtes dans une zone affectée.

Une foire aux questions est disponible.

Copié dans le presse-papier !

Dans le futur barème concernant les tablettes (et les PC hybrides), les disques durs externes, les smartphones, en vigueur le 1er octobre prochain, la Commission copie privée a donné des indications sur ses méthodes de calculs.
L’opération est indiquée dans cette publication au Journal officiel, à savoir : 

« - détermination, à partir des résultats des études d'usages, du volume moyen de copies privées de source licite (V) par type d'œuvre copiée, pour une capacité nominale d'enregistrement moyenne évaluée par les études pour chaque famille de support ou d'appareil ;

- détermination du taux de rémunération pour copie privée de référence (TR) correspondant au revenu globalement analogue à celui que procurerait le paiement d'un droit par chaque auteur de copie privée s'il était possible de l'établir et de le percevoir pour chaque copie privée d'œuvre (sonore, audiovisuel, écrit, image fixe), fixé à partir des données économiques connues du marché ;

- détermination d'un montant moyen de rémunération pour copie privée (TM) pour la capacité moyenne de chaque famille de support ;

- détermination, le cas échéant, du niveau d'un abattement (A) applicable au montant moyen de rémunération pour copie privée visant à tenir compte de l'incidence de la rémunération sur le marché des supports concernés ;

- détermination de tarifs pour les capacités inférieures ou supérieures à la capacité moyenne prenant en compte la non-linéarité des usages de copie privée mesurés pour ces capacités inférieures ou supérieures par rapport à ceux mesurés pour la capacité moyenne, par application d'un coefficient de réduction ou d'augmentation (CO) du montant moyen de la rémunération, cohérent avec les informations fournies par les études d'usages. »

Soit : RCP = (TM - A) × CO, où TM = V × TR.

Cette opération de transparence est bienvenue. Il manque seulement deux ou trois petits détails à savoir le volume moyen de copie privée retenu, le taux et le montant moyens de rémunération, les éventuels abattements outre le critère de la non-linéarité.

Pour en avoir une pleine connaissance, nous allons adresser une demande Cada à la commission afin qu’elle nous révèle ces éléments, en plus évidemment des études d’usage, bases de ces fameux calculs.