du 11 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Il y a quelques jours, Google révélait un bug dans son réseau social, qui a exposé des données privées d'environ 500 000 utilisateurs.

Les autorités de protection des données irlandaise et d'Hambourg (Allemagne) comptent demander des comptes à Google, qui a caché six mois le problème découvert et réglé en mars.

Désormais, le sénateur américain Richard Blumenthal réclame une enquête de la Commission fédérale du commerce (FTC). Lors d'une audition, il a promis de la demander à la commission, dans un discours louant les mérites du Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen.

Un sénateur veut une enquête de la FTC sur la faille de Google+
chargement Chargement des commentaires...