du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Un sénateur s’empare de la question des loot boxes

Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire a transmis hier une question écrite à l’Arjel et à Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État au numérique sur l’un des sujets chauds du moment : les loot boxes.

Citant un dossier publié dans Canard PC et la récente polémique sur Star Wars Battlefront II, il souligne les interrogations des joueurs sur « les effets délétères de la généralisation des micro-transactions dans le monde du jeu vidéo ».

S’il n’estime pas nécessaire de mettre en place une législation spécifique sur le sujet, il demande à l’Arjel si elle serait en capacité de recenser les probabilités de gain derrière la mécanique des loot boxes, comme cela peut déjà être le cas dans certains pays comme la Chine. Il appelle également le secteur à « une auto-régulation rapide et sincère ».

Pendant ce temps, en Belgique, la Commission des jeux de hasard s’est saisie d’une enquête couvrant le cas de deux jeux : Star Wars Battlefront II et Overwatch. Selon son directeur, Peter Naessens, si la progression dans ces jeux est dépendante du contenu de coffres aléatoires et payants, il s’agirait alors de jeux de hasard nécessitant une permission spécifique.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Reddit et Microsoft ont conclu un nouveau partenariat autour de la recherche en ligne et de la « business intelligence ». Pour faire court, Bing est désormais capable de faire ressortir dans ses résultats des contenus pertinents publiés sur Reddit.

Taper le nom d'un subreddit en montrera les posts les plus populaires, et rechercher le nom d'une célébrité fera ressortir toute séance de questions/réponses (AMA) à laquelle elle aurait participé. Enfin, des contenus publiés sur Reddit pourront également être trouvés avec diverses requêtes, « lorsque c'est pertinent ».

Le partenariat prévoit également que Power BI, l'outil d'analyse de Microsoft à destination des entreprises, sera capable de mesurer la popularité d'une marque sur Reddit. Des tâches simples comme le comptage des mentions seront présentes, mais une « intelligence artificielle » permet également de mesurer leur tonalité, positive, neutre ou négative.  

Copié dans le presse-papier !

Les députés ont récemment corrigé la situation en matière de calcul de la TVA pour les opérateurs qui intègrent une offre de presse à leurs forfaits afin d'améliorer leurs marges, dans le cadre du projet de loi de finances 2018.

Les sénateurs ont de leur côté renforcé le dispositif et introduit une date d'application au 1er juin plutôt qu'au 1er janvier. Celle-ci a été confirmée lors de l'examen par la commission des finances de l'Assemblée nationale. Un amendement a bien tenté de revenir à une mise en place dès le 1er janvier, mais il a été rejeté.

Il y a quelques jours, Alain Weill plaidait sa cause à l'Assemblée afin d'expliquer que sa volonté était avant tout de sauvegarder le secteur de la presse en proie à des difficultés financières. C'est donc lors de la prochaine séance publique que tout va se jouer.

Là encore, un amendement déposé par plusieurs députés tentera de faire revenir le texte à une application au 1er janvier, le gouvernement semblant s'orienter vers un consensus en coupant la poire en deux : au 1er mars. « S’il est légitime de ménager un délai d’entrée en vigueur afin de permettre aux opérateurs d’adapter ces offres aux nouvelles règles fiscales et de mettre à jour les logiciels de facturation, un délai de deux mois est suffisant » est-il précisé dans l'exposé des motifs.

La stratégie des opérateurs est désormais de mettre en avant la situation des journaux français pour défendre leurs choix. Gérald Darmanin indiquait au Sénat que Bercy ne comptait pour autant pas mettre en pause les redressements fiscaux en cours.

Copié dans le presse-papier !

Sans surprise, la Federal Communications Commission (FCC) a voté hier l'annulation des règles adoptées en 2015. Comme l'explique TechCrunch, pour être appliquées, ces nouvelles dispositions doivent être inscrites au registre fédéral, ce qui prendra du temps, peut-être quelques mois.

Les premières réactions n'ont pas tardé, notamment avec Mozilla qui fait part de sa profonde déception à propos de cette « décision malheureuse ». La fondation ajoute malgré tout qu'elle « continuera à se battre ». Elle n'est pas seule, le procureur général de New York annonce également qu'il a « l'intention d'intenter une action en justice pour mettre un terme au repli illégal de la neutralité du net » indique TechCrunch.

Pour rappel, 18 procureurs généraux avaient demandé le report du vote hier, sans succès. Dans tous les cas, rien ne change pour l'Europe, qui a adopté fin 2015 son texte sur l'« Internet ouvert ».

Copié dans le presse-papier !

Fin 2015, Amazon retirait de sa boutique en ligne les Apple TV et autres Chromecast de Google au niveau mondial. Depuis, la guerre entre les trois protagonistes fait régulièrement parler d'elle. Dernier fait en date : YouTube disparait des produits Echo Show et Fire TV.

Mais la situation est en train d'évoluer. Un porte-parole d'Amazon a indiqué à CNet.com que les produits Apple et Google seront prochainement de retour. Les fiches produit sont déjà aux États-Unis (ici et par exemple), mais pas encore les stocks. Hasard ou non du calendrier, ce retour en grâce arrive une semaine après le retrait de YouTube.

Interrogé par nos confrères, Google explique qu'il est en discussions avec Amazon et « espère pouvoir parvenir à un accord pour résoudre ces problèmes rapidement ». La suite au prochain épisode.

Copié dans le presse-papier !

Dans sa dernière version bêta, le client Steam dispose d'une nouvelle option plutôt surprenante : la « pré-mise en cache de shaders ». L'idée est de laisser Steam observer quels shaders sont utilisés par votre ordinateur lors du lancement des jeux (ce qui se traduit par l'envoi de nombreuses données à la plateforme).

Le client rapatrie ensuite des shaders pré-compilés adaptés à votre matériel. Ceci permet aux jeux exploitant Vulkan et OpenGL de profiter de temps de chargement plus courts, et d'un framerate plus stable, en théorie.

Le tout au prix d'une utilisation de bande passante qui explose, le client Steam envoyant les shaders à sa maison mère pour les faire analyser et compiler. De quoi faire hurler les utilisateurs à l'enveloppe data ou au débit limité.