du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Un sénateur s’empare de la question des loot boxes

Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire a transmis hier une question écrite à l’Arjel et à Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État au numérique sur l’un des sujets chauds du moment : les loot boxes.

Citant un dossier publié dans Canard PC et la récente polémique sur Star Wars Battlefront II, il souligne les interrogations des joueurs sur « les effets délétères de la généralisation des micro-transactions dans le monde du jeu vidéo ».

S’il n’estime pas nécessaire de mettre en place une législation spécifique sur le sujet, il demande à l’Arjel si elle serait en capacité de recenser les probabilités de gain derrière la mécanique des loot boxes, comme cela peut déjà être le cas dans certains pays comme la Chine. Il appelle également le secteur à « une auto-régulation rapide et sincère ».

Pendant ce temps, en Belgique, la Commission des jeux de hasard s’est saisie d’une enquête couvrant le cas de deux jeux : Star Wars Battlefront II et Overwatch. Selon son directeur, Peter Naessens, si la progression dans ces jeux est dépendante du contenu de coffres aléatoires et payants, il s’agirait alors de jeux de hasard nécessitant une permission spécifique.

chargement Chargement des commentaires...