du 21 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

L'un des intérêts de WordPress est qu'il suffit de télécharger des plugins pour ajouter rapidement des fonctionnalités à son site. Une simplicité apparente qui peut aussi être source de vulnérabilités.

C'est ce qui s'est passé pour les utilisateurs d'un plugin ajoutant un captcha. L'entreprise qui le maintenait a vendu ce produit à une autre société, qui y a discrètement ajouté une porte dérobée. Plus de 300 000 sites utilisent cet outil et sont donc concernés par cette brèche, estime The Hacker News.

Le plugin, ainsi que quelques autres publiés par le même auteur et présentant la même porte dérobée, ont été supprimés de la boutique d'éléments de WordPress.

Un plugin WordPress vérolé a ouvert les portes de plus de 300 000 sites
chargement Chargement des commentaires...