du 13 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Fin novembre, la justice américaine bloquait ce rapprochement entre deux géants. Même son de cloche pour Donald Trump qui estimait qu'elle formerait « une concentration trop importante de pouvoirs dans les mains de trop peu de personnes ».

Mais le juge Richard Leon en a décidé autrement : il « a donné mardi son autorisation inconditionnelle à cette fusion à 85 milliards de dollars » explique l'AFP. « Le gouvernement a tenté le coup et a perdu » ajoute le juge lorsqu'il énonce sa décision dans la salle d'audience à Washington.

Le ministère de la Justice se dit déçu, mais n'a pas précisé s'il comptait faire appel. Une fois validée, la fusion entre les deux mastodontes promet d'être animée en raison de la taille de ce nouveau géant.

Un juge autorise la fusion entre AT&T et Time Warner : « le gouvernement a tenté le coup et a perdu »
chargement Chargement des commentaires...