du 05 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Selon DigiTimes, il serait question d'informations sur le gravures en 16 et 10 nm, ainsi que sur des installations du géant taïwanais.

Il aurait dérobé les documents avant de prendre un nouveau poste chez un concurrent chinois, Shanghai Huali Microelectronics (HLMC), selon le procureur du district Hsinchu de Taiwan. Il est inculpé d'abus de confiance. L'affaire a été découverte par TSMC qui a informé les autorités locales, mais se refuse à tout commentaire supplémentaire pour l'instant.

Ce n'est pas le seul cas de vol de données confidentielles avant de rejoindre la Chine. Mi-juillet, Xiaolang Zhang était arrêté à l'aéroport avant de s'envoler pour la Chine avec des documents dérobés à Apple sur les voitures autonomes. Il aurait ensuite travaillé pour Xiaopeng Motors, une start-up également spécialisée dans les voitures autonomes.

Un ex-employé TSMC en partance pour la Chine accusé de vol de documents confidentiels
chargement Chargement des commentaires...