du 30 septembre 2019
Date

Choisir une autre édition

La préversion officielle est sortie comme prévu vendredi, ouvrant une période de test de deux semaines. Le cycle habituel de Canonical, qui ne laisse finalement que peu de temps à chaque fois pour collecter et traiter les retours.

Ubuntu 19.10 propose diverses améliorations et dernières versions de paquets : noyau Linux 5.3, GNOME 3.34, un nouveau thème Yaru GTK plus léger, la fournée habituelle de nouveaux fonds d’écran, un démarrage plus rapide et sans clignotement (au moins pour les GPU Intel), l’intégration des pilotes NVIDIA propriétaires dans l’ISO du système et un meilleur support de ZFS.

Toutes les variantes officielles d’Ubuntu ont également reçu leur bêta 19.10, chacune récupérant au passage la dernière version de son environnement de bureau attitré : Ubuntu MATE (MATE Desktop 1.22.2), Xubuntu (Xfce 4.14) ou encore Kubuntu (KDE Plasma 5.16).

Ubuntu 19.10 ne sera pas une mouture importante, contrairement à la suivante. Ubuntu 20.04, prévue pour avril prochain, sera en effet la nouvelle LTS (Long Term Support, cinq ans de support technique). D’autres distributions s’en serviront de socle, en particulier Linux Mint (qui n’utilise que les branches LTS d’Ubuntu).

Ubuntu 19.10 « Eoan Ermine » : la bêta disponible, la finale le 17 octobre
chargement Chargement des commentaires...