du 20 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

uBlock Origin s'adapte aux scripts de pistage first-party

L'offre « sans pistage publicitaire » de Libération mène à des développements inattendus. Suite à la découverte de certains scripts hébergés par le média (first-party) plutôt que par les sociétés qui en sont à l'origine (third-party), pour éviter leur blocage, uBlock Origin a adapté son fonctionnement. 

Aeris avait en effet évoqué le problème avec les développeurs de l'extension, par crainte d'un procédé pouvant mener à des problèmes de sécurité. Mais comme l'avait montré Shaft via son tutoriel de blocage DNS, les sociétés proposant ces scripts continuent de se reposer sur des noms de domaine qu'elles contrôlent. 

De quoi fournir une solution aux outils de blocage. uBlock Origin demande ainsi désormais la permission d'accès aux IP et nom d'hôte (DNS) sous Firefox afin de découvrir quels sites se cachent derrière certaines requêtes et pouvoir les bloquer si nécessaire.

La fonctionnalité est encore en test, mais elle est désormais en préparation active, une documentation étant proposée par ici. Pas sûr que les éditeurs et sociétés qui ont fait le choix de masquer ainsi leurs scripts, sans toujours s'assurer d'avoir l'accord explicite de leurs visiteurs soient gagnants dans l'affaire.

Preuve que même si certains pensent encore que forcer la main de la CNIL ou des internautes est la solution pour favoriser un modèle économique toujours basé sur le pistage en ligne, la véritable solution est ailleurs.

chargement Chargement des commentaires...