du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Ubisoft va « accroître la durée de développement » de Far Cry 5, The Crew 2 et un autre jeu

L'éditeur français a montré son sens de la paraphrase hier soir en annonçant le retard de la sortie de trois de ses prochains titres, parfois de façon très significative.

Une « décision [qui] s’inscrit dans la vision stratégique du Groupe tendant à offrir aux joueurs des expériences toujours plus engageantes et de grande qualité. Le temps supplémentaire alloué à Assassin’s Creed Origins a permis à nos talents d’exprimer pleinement leur vision créative. Comme attendu, cela a eu un impact très positif sur la qualité du jeu et a grandement contribué à son succès commercial. Poursuivant la même approche, nous avons décidé de donner plus de temps à trois jeux à venir » assure l'éditeur.

Dans les faits, Far Cry 5 prend un mois de retard et sortira le 27 mars 2018. The Crew 2, attendu pour le 16 mars, voit son lancement repoussé au premier semestre de l'exercice 2018-201919, soit une fenêtre s'étalant d'avril à septembre 2018. Enfin, un des titres non annoncés, devant sortir avant mars 2019, est décalé à l'exercice fiscal suivant.

Ces annonces n'ont que des effets limités sur les prévisions de résultats de l'éditeur, qui ne s'attend qu'à une baisse de 10 % de son chiffre d'affaires au 3e trimestre par rapport aux estimations précédentes, à 630 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'exercice, l'impact ne serait d'ailleurs que de 60 millions d'euros sur les revenus, tandis que le plan reste inchangé concernant le bénéfice opérationnel.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Kati Levoranta, PDG de la société, a annoncé des perspectives de résultat pour 2018 en dessous des prévisions. Une mauvaise nouvelle aussitôt sanctionnée par les marchés.

Peut-être que, comme d'autres, la société devrait se lancer dans les crypto-monnaies afin de retrouver des couleurs.

Copié dans le presse-papier !

Les clients Azure, Dynamics 365 et Office 365 ont depuis cette nuit de nouveaux outils dans la console d’administration des services cloud. Microsoft fournit notamment un indice de risque sur les données hébergées, censé représenter le degré de conformité avec le RGPD.

On trouve également le Compliance Manager, qui affiche une vue de synthèse des services, avec pour chacun un score global et la possibilité d’obtenir des détails. Ces scores représentent un risque potentiel d’échec si des contrôles devaient avoir lieu. Comme nous l’avons largement expliqué dans notre explication du RGPD (parties 1, 2, 3), la responsabilité joue en effet un facteur clé.

Les outils de Microsoft doivent notamment aider les entreprises disposant d’infrastructures hybrides, c’est-à-dire mélangeant des services hébergés dans le cloud et d’autres sur site. Protection des données sensibles dans les applications, services et plateformes, utilisation des mêmes labels à travers toutes les solutions et détection des données personnelles sont également au programme.

Copié dans le presse-papier !

Lors d'une conférence, la plateforme a dévoilé hier sa feuille de route pour les 10 prochaines années et arriver à son objectif d'un milliard de clients annuels d'ici 2028. Cela passera par de nouveaux types de logements : maison de vacances, « Unique », B&B et Boutiques, en plus des habitations, chambres et lieux de vie partagés.

Deux nouveaux niveaux de qualité sont annoncés : Airbnb Plus et Beyond by Airbnb. Dans le premier cas, les logements sont « personnellement vérifiés pour la qualité et leur confort » et s'adressent donc à une clientèle exigeante. 2 000 maisons dans 13 villes sont annoncées pour le moment.

Beyond by Airbnb est un service issu du rachat de Luxury Retreats. Il sera lancé au printemps, se placera encore au-dessus de Airbnb Plus avec « des voyages conçus sur mesure » dans « les plus belles maisons du monde ».

Enfin, The Verge ajoute qu'Airbnb proposera au printemps une offre spéciale à ses « superhosts », les hôtes « qui font le maximum pour dépasser les attentes de chaque voyageur » selon la plateforme (les conditions d'accès à ce statut sont disponibles par ici). Il est question d'une réduction de 30 % sur les thermostats connectés Nest et les produits Nest Protect.

Copié dans le presse-papier !

L'Autorité des marchés financiers publie la synthèse des 82 réponses à sa consultation publique sur les ICO, des levées de fonds en crypto-monnaies (voir notre explication). Selon elle, une majorité se dégage en faveur d'un cadre légal spécifique à ces opérations, qui se multiplient ces derniers mois, avec plus ou moins de sérieux.

Les deux tiers des réponses ont privilégié la piste d'une régulation propre aux ICO, face à des actions à droit constant. La publication d'informations par chaque créateur de levée de fonds fait, elle, l'unanimité. De même, une majorité souhaite voir apparaître des règles pour « assurer le séquestre des fonds levés et à la mise en place d’un dispositif de prévention du blanchiment et du financement du terrorisme ».

Autrement dit, la consultation de l'AMF pourrait rapidement déboucher sur de nouvelles règles et des garanties de transparence dans la constitution de ces ICO. Une autorisation par l'AMF (ou une institution dédiée) est aussi envisagée, même s'il ne s'agit pour le moment que d'une idée.

Copié dans le presse-papier !

Samsung annonce un investissement de 6 milliards de dollars d'ici 2020 pour développer sa technologie Extreme Ultraviolet (EUV) dans son usine de Hwaseong en Corée. Elle permet de créer des motifs plus fins et denses qu'avec les autres méthodes de gravure, grâce à une longueur d'onde plus courte.

Le fabricant compte utiliser cette technologie avec son procédé de gravure Low Power Plus (LPP) de 7 nm au cours de la seconde moitié de 2018, un calendrier déjà annoncé durant l'été 2017. Les lignes de production de l'usine de Hwaseong devraient être prêtes en 2020.

Cette annonce intéresse Qualcomm qui « prévoit que ses prochains chipsets mobiles Snapdragon 5G utiliseront la technologie 7nm LPP EUV de Samsung ». Les puces seront ainsi plus petites, avec une meilleure efficacité énergétique, mais le constructeur ne donne pas beaucoup plus de détails pour le moment.