du 12 avril 2019
Date

Choisir une autre édition

Si le dossier d'introduction est bien là, ni la date de la première cotation ni le montant de la valorisation visé ne sont pour le moment officiellement précisés, indique l'AFP.

Le service de VTC en profite pour revendiquer un chiffre d'affaires de 11,3 milliards de dollars sur 2018, en hausse de 42 % en un an, et un bénéfice net de près d'un milliard de dollars grâce à la vente d'actifs. Sans, la perte d'exploitation est de 1,8 milliard de dollars.

Selon certains, la valorisation se situerait entre 90 et 100 milliards de dollars, avec une rentrée de 10 milliards d'argent frais dans les caisses de la société. C'est moins que les 120 milliards dont il était question pendant un temps, mais le cas de Lyft pourrait faire baisser les ambitions du VTC.

Pour rappel, son concurrent s'est récemment lancé en bourse… avec quelques déboires. L'action a été lancée juste sous les 80 dollars, elle est rapidement descendue à 70 dollars pour n'être aujourd'hui plus qu'à 60 dollars. En visant moins haut que prévu, Uber veut surement essayer de limiter les risques.

Uber a déposé son dossier d'introduction en bourse et dévoile une partie de ses comptes
chargement Chargement des commentaires...