du 22 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans un billet de blog, la société fournit de nouveaux chiffres à propos de l'ingérence russe dans l'élection américaine de fin 2016. En réponse à l'enquête du Congrès, Twitter affirme avoir suspendu 3 814 comptes, dont 1 000 nouveaux, ayant diffusé 175 993 tweets.

La société pointe toujours l'Internet Research Agency (IRA), identifié comme un organe de propagande russe et aurait prévenu par e-mail 677 775 membres américains ayant rediffusé des tweets de ces comptes.

En parallèle, plus de 50 000 comptes automatisés d'origine russe auraient diffusé des messages liés à l'élection, dont 13 500 nouveaux identifiés depuis le dernier décompte.

Pour 2018, la plateforme promet de s'appuyer plus encore sur le machine learning pour identifier les comptes frauduleux, tout en renforçant son contrôle des applications exploitant son API.

Twitter ferme encore 1 000 comptes de propagande « russe »
chargement Chargement des commentaires...