du 10 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Twitter explique pourquoi les dirigeants mondiaux ne seront pas bannis

Dans un court billet de blog publié vendredi soir, Twitter donne une nouvelle fois sa position sur l'éventuel blocage des comptes de chefs d'Etats et personnalités politiques.

« Bloquer un dirigeant mondial ou supprimer ses tweets controversés cacherait d'importantes informations que les gens devraient être capables de voir et débattre. Cela n'imposerait pas pour autant le silence au dirigeant, tout en freinant les discussions nécessaires autour de leurs propos et actions » explique la société.

Bien qu'il ne soit pas nommé, Donald Trump est au centre de la polémique. Le président américain s'exprime en effet via deux comptes, l'un officiel et maîtrisé, l'autre personnel et relayant des avis tranchés sur de nombreux sujets. Mais beaucoup accusent Twitter de laisser ouvert un compte qui viole manifestement ses conditions d'utilisation, particulièrement l'appel à la haine avec sa série de tweets sur la Corée du Nord.

Rappelons que le cas de Trump est particulier, au point qu'une proposition de loi américaine souhaitait imposer l'archivage de ses tweets personnels. Il peut en effet à loisir supprimer ses propres messages ou bloquer d'autres utilisateurs. Twitter cherche donc à ménager la chèvre et le chou, en insistant sur l'importance de laisser circuler la parole des dirigeants, sans contrepartie.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans sa quête de transparence, pour redorer son blason, Twitter annonce plusieurs changements importants pour les publicités ciblant des campagnes fédérales américaines.

Le plus important est un contrôle plus strict de l’identité. Toute structure souhaitant publier un contenu publicitaire lié à une élection devra être obligatoirement domiciliée aux États-Unis et fournir un certain nombre de pièces prouvant qu’elle est bien ce qu’elle prétend être.

Certaines conditions devront être remplies. Le compte Twitter associé aura par exemple besoin de « cohérence » avec la présence en ligne de l’entreprise. Elle devra se refléter dans l’image de profil, l’en-tête et la bio, qui devra fournir un lien vers le site officiel.

Tout contenu publicitaire ciblé sera également accompagné d’un badge spécifique représentant une flèche, accompagné d’une mention claire de la promotion, et l’entreprise qui a payé.

Ces mesures prendront effet durant l’été. Elles suivront l’activation, le 30 mai, des badges identifiant les candidats aux élections de mi-mandat, qui auront lieu en novembre et permettront le renouvellement du Congrès américain (Chambre des représentants et Sénat).

En identifiant les candidats comme tels et en marquant clairement les publicités à visée politique, Twitter espère évidemment ne pas retomber dans les affres de l’ingérence russe pendant les dernières élections présidentielles.

Copié dans le presse-papier !

Lors de sa conférence « Synology 2018 » en octobre dernier (lire notre compte rendu), le fabricant présentait plusieurs nouveautés, dont l'interface d'administration DSM 6.2 . La bêta était mise en ligne dans la foulée, suivie d'une deuxième début janvier.

Désormais, la version finale est disponible pour tous les NAS à partir des DSx11. Les nouveautés sont nombreuses (lire notre analyse) et les notes de versions détaillées se trouvent par ici.

Pêle-mêle, nous pouvons citer un LUN avancé avec des performances en hausse, de nouveaux gestionnaires iSCSI et de stockage, Snapshot Replication, Synology High Availability 2.0, le support de Btrfs sur certains NAS avec une puce ARM (DS218 et DS418 pour commencer), une sécurité renforcée, etc.

Copié dans le presse-papier !

Cet incident vient s'ajouter aux nombreux autres des assistants numériques (toutes marques confondues). Un couple de Portland explique à Kiro7 que son enceinte Echo a enregistré une conversation, puis l'a envoyée à un de leur contact, sans qu'il n'ait jamais demandé cette opération. Amazon confirme et explique qu'il s'agit d'un « événement extrêmement rare ».

À Ars Technica, le revendeur donne une explication… qui n'a rien de bien rassurant. L'enceinte Echo s'est mise à écouter (et donc enregistrer) la conversation car elle a repéré un mot « ressemblant à Alexa » dans le bruit de fond.

Ensuite, l'enceinte pensait avoir entendu « envoyer le message » alors que le couple discutait. Elle a demandé « À qui ? » et, dans la suite de la conversation, elle pense avoir reconnu le nom d'un contact dans la liste du couple. L'enceinte a alors demandé à haute voix, « [nom du contact], non ? ». Vous devinez la suite ? Alexa a de nouveau interprété la conversation du couple comme une validation et a donc envoyé le message.

« Aussi improbable que soit cette suite d'événement, nous évaluons les options pour rendre cette histoire encore moins probable. » Cet événement rappelle une nouvelle fois les risques d'avoir un produit qui écoute en permanence ce qui se passe autour de lui.

Copié dans le presse-papier !

Dans le cadre du projet de loi sur l’alimentation, en débat depuis le début de la semaine à l’Assemblée nationale, différents députés ont déposé des amendements visant à rendre obligatoire l’installation de caméras de surveillance dans les abattoirs français. Ces élus reprennent en réalité des dispositions issues d’une proposition de loi qui n’avait pas eu le temps d’être définitivement adoptée sous la précédente majorité (voir notre article).

Les images ne pourraient officiellement servir qu’à des fins de protection animale, et non de surveillance des salariés, par exemple. Une crainte qui avait émise lors des débats de 2017.

Copié dans le presse-papier !

Enfin ! Trois mois après la sortie de ses nouveaux processeurs avec Radeon intégrée, le constructeur se décide à sortir de nouveaux pilotes, qui ne leur sont pas consacrés.

Pour rappel, jusqu'à maintenant les Ryzen 3 2200G et Ryzen 5 2400G (entre autres) ne pouvaient pas être utilisés avec la dernière version en ligne, réservée aux cartes graphiques et anciens APU.

Autre nouveauté : les DRM pour les services en ligne comme Netflix en 4K (PlayReady 3.0) sont disponibles également pour les Radeon RX 400 et RX 500. Seuls les modèles les plus récents étaient concernés par la précédente mise à jour.

AMD évoque également des gains de performances concernant Ancestors Legacy.

Dans le même temps, NVIDIA  met en ligne sa version 397.93 certifiée WHQL. Une mouture estampillée « Game Ready », ce qui signifie qu'elle apporte surtout le support d'un nouveau titre.

Il s'agit de la beta fermée de The Crew 2, mais également de Decay 2. Les notes de version évoquent également le support de CUDA 9.2, annoncé il y a quelques jours.