du 15 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Twitter : des API Premium, pour 149 dollars par mois

Twitter propose depuis quelques années déjà un accès payant à ses API réservé aux entreprises ayant des besoins particuliers, en complément de ce qui est proposé gratuitement. Un nouveau service intermédiaire est désormais disponible : les API Premium.

Pour Twitter, il s'agit de fournir une offre moins chère (149 dollars par mois) qui doit inciter un nombre croissant de services à exploiter certaines de ses données, quitte à les pousser ensuite à monter en puissance et à opter pour des solutions plus coûteuses. Le formulaire de demande d'accès se trouve par ici.

La première solution proposée concerne la recherche sur les trente derniers jours, à travers une API qui est actuellement en bêta. Elle sera bientôt étendue à l'intégralité des tweets. Ce service Premium offre la possibilité de demander plus de tweets par requêtes, d'effectuer des requêtes plus complètes, de bénéficier de limites plus hautes, de récupérer le nombre de tweets ou des métadonnées complémentaires.

Les développeurs ont également accès à un tableau de bord leur permettant de connaître le niveau d'utilisation de leur compte, avec passage à une offre supérieure si nécessaire. Une manière pour Twitter de chercher à faire croître ses revenus, alors que ses résultats financiers peinent toujours à convaincre.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Annoncé au début du mois, le nouveau smartphone de TCL (disposant de la licence BlackBerry) débarque dans l'Hexagone. Sans surprise, le prix est celui dévoilé lors du lancement.

Plusieurs boutiques le proposent d'ores et déjà, mais seul Boulanger semble avoir du stock. Vous pouvez également le commander chez Orange, SFR et Sosh, qui annoncent également l'avoir à disposition dès à présent.

Copié dans le presse-papier !

Cette problématique est montée en puissance ces dernières années, les plateformes étant en général celles qui proposent les solutions de diffusion et les statistiques associées.

Mais après de nombreux ratés, les annonceurs ont commencé à demander des comptes, pour s'assurer que les chiffres présentés étaient fiables. Depuis, les géants du web cherchent à montrer patte blanche.

C'est un pas de plus que franchit ici Google, avec son programme Measurement Partners, centralisant ses partenariats existants mais aussi quelques nouveaux, pour mettre en avant les outils certifiés pour ses services.

Copié dans le presse-papier !

Selon le Wall Street Journal, la SEC tenterait de savoir si Facebook a suffisamment prévenu ses investisseurs des collectes et traitements de données possiblement illégitimes par des tiers. La commission questionnerait le groupe sur le sujet.

Elle avait rejoint, ces dernières semaines, une enquête de la Commission fédérale du commerce (FTC), du FBI et du ministère de la Justice. Tous s'interrogent sur le scandale Cambridge Analytica, révélé en mars, et la fuite de données qui aurait touché 87 millions d'internautes en 2014.

La SEC compterait découvrir quelles informations Facebook détenait sur cette brèche, et si la société a analysé les risques de partages illicites d'informations personnelles. Elle chercherait également à déterminer si elle aurait dû prévenir ses actionnaires en 2015, quand elle a découvert pour la première fois l'affaire.

Copié dans le presse-papier !

Alors que le Conseil constitutionnel a censuré par deux fois par le délit de consultation de sites terroristes (imaginé sous Nicolas Sarkozy, avant d’être introduit durant le quinquennat de François Hollande), le député Éric Ciotti pense avoir trouvé la parade.

Dans le cadre de la réforme constitutionnelle, le parlementaire, accompagné d’une dizaine d’élus Les Républicains, a déposé un amendement afin que la Constitution confie au législateur le soin de préciser les contours de ce délit.

Copié dans le presse-papier !

Après les TS-932X (avec SoC AnnapurnaLabs) et TS-963X (SoC AMD G-Series), le fabricant continue de décliner son boîtier avec cinq emplacements de 3,5 pouces et quatre de 2,5 pouces.

Le TVS-951X exploite un Celeron 3865U de la génération Kaby Lake, avec 2 ou 8 Go de mémoire vive, extensibles jusqu'à 32 Go. Série « X » oblige, il dispose d'un port réseau 10 GbE en plus d'un Ethernet Gigabit. La connectique comprend aussi trois USB 3.0 et une sortie vidéo HDMI 1.4b. Tous les détails sont disponibles par ici.

QNAP annonce une disponibilité immédiate, sans donner de prix. LDLC le propose d'ores et déjà en précommande à partir de 838,95 euros, avec une disponibilité prévue pour mardi 17 juillet.