du 19 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Alors que les États-Unis ont prolongé d’un an l’embargo contre Huawei et ZTE sur fond de risque pour la sécurité nationale, TSMC se prépare à investir 12 milliards de dollars pour construire une usine outre-Atlantique.

Selon des sources de Nikkei reprises par Reuters, le Taïwanais ne prendrait désormais plus aucune commande de la part de Huawei. « Les commandes passées avant l’entrée en vigueur de cette nouvelle mesure et celles déjà en production pourraient en revanche être honorées si elles sont expédiées avant mi-septembre », expliquent nos confrères.

Huawei n’a pas répondu aux questions de Reuters, tandis que TSMC affirme qu’il s’agit d’une « pure rumeur de marché ».

TSMC n’accepterait plus de commandes de la part de Huawei
chargement Chargement des commentaires...