du 05 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Belle prise pour le moteur de recherche français qui vient de nommer ce promoteur du libre et du respect de la vie privée, ancien président de Mozilla Europe, au poste de vice-président « Advocacy ».

De manière plus concrète, il aura en charge l'évangélisation sur les valeurs du groupe, qui continue de se développer assez rapidement et de gagner des parts de marché en Europe. Il travaillera conjointement à ce lobbying avec les autres responsables, dont Guillaume Champeau, actuel directeur de l'éthique et des relations publiques de Qwant.

Jusqu'à maintenant, Tristan Nitot était chief product officer pour Cozy Cloud. La startup n'a pas encore annoncé le nom de son remplaçant.

Tristan Nitot quitte Cozy Cloud pour Qwant
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La commission européenne a donné son feu vert, sans conditions, au rachat de GitHub par Microsoft. Bruxelles estime en effet qu'avec cette acquisition, le géant américain « resterait confronté à une concurrence importante de la part d'autres acteurs » sur les marchés des plateformes de développement de logiciels, des éditeurs de code et des environnements de développement intégré.

La commission s'est également penchée sur l'intérêt qu'aurait Microsoft à restreindre l'utilisation de GitHub avec des outils tiers. Son verdict est clair : « Microsoft ne disposerait pas d'un pouvoir de marché suffisant pour porter préjudice à la nature ouverte de GitHub, au détriment d'outils DevOps et de service en nuage concurrents. La raison en est qu'un tel comportement réduirait la valeur de GitHub aux yeux des développeurs désireux et en mesure de changer de plateforme ».

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, le groupe belge Radionomy annonçait le retour du lecteur multimédia pour 2019, avec l'intégration d'un service de streaming en prime.

En attendant, une mise à jour 5.8 était promise, une première depuis la 5.666 de 2013. Après qu'une version de Winamp 5.8 a fuité sur Internet, l'équipe a mis en ligne sa propre mouture. Elle la recommande évidemment pour les téléchargements, afin d'éviter de tomber sur des versions vérolées.

Copié dans le presse-papier !

Le 20 octobre 2008, l'opérateur devenait aussi fournisseur d'accès à Internet et lançait sa première Bbox.

Arrivée après ses trois principaux concurrents Orange, Free et SFR (qui a racheté Neuf Cegetel en avril 2008), la Bbox est toujours dans l'ombre de ses concurrents (lire notre analyse de 10 ans de recrutements). Fin juin, le FAI revendiquait 3,5 millions de clients sur le fixe.

Copié dans le presse-papier !

Au travers d’une question écrite adressée la semaine dernière au Premier ministre, le sénateur Éric Gold interpelle l’exécutif sur les « dysfonctionnements aux conséquences parfois dramatiques » de certains dispositifs d’assistances GPS.

« Des maires et des riverains se plaignent en effet que des camions, étrangers mais pas uniquement, viennent se « perdre » dans les centres-villes, ou empruntent des voies non dimensionnées avec un tonnage non adapté. Cela occasionne, au mieux de la gêne, au pire de réels dangers, voire des accidents mortels », avance l’élu RDSE.

Selon lui, les conducteurs doivent certes « faire preuve de discernement » dans l’utilisation de leurs assistants de navigation. Mais « il semble que les informations données par les GPS soient régulièrement mises en cause ». Il invite ainsi Matignon à lui présenter les obligations des fabricants « en matière de cartographie de navigation », s’agissant notamment de la mise à jour de leurs données.

Copié dans le presse-papier !

Au début du mois, nos confrères jetaient un pavé dans la mare en accusant des Chinois d'espionner Amazon et Apple (entre autres) par l'ajout d'une micropuce espionne sur des cartes mères Supermicro.

Les sociétés incriminées ont toutes démenti rapidement et vigoureusement les affirmations. Contrairement à son habitude, Apple était d'ailleurs très active avec un long communiqué et une lettre au Congrès américain.

Vendredi, c'était au tour de Tim Cook de prendre la parole, lors d'une interview avec BuzzFeed News. « Il n’y aucune vérité dans leur histoire » affirme le directeur général. La « seule chose à faire » est de « se rétracter ». Nos confrères précisent que ce serait la première fois qu'Apple demande publiquement le retrait d'une publication.

Interrogé par nos confrères, Bloomberg campe toujours sur ses positions : « Cette enquête est le résultat de plus d'une année d'analyses où nous avons mené plus de 100 interviews ». Ils rappellent qu'ils se sont appuyés sur 17 sources, comprenant notamment des responsables gouvernementaux.