du 13 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Le service de chauffeurs privés, qui a repris l'activité sud-asiatique d'Uber, a levé de nouveaux fonds. Le constructeur automobile l'a donc menée, valorisant la société à 10 milliards de dollars. Toyota gagne un siège au conseil d'administration et un poste dans l'équipe de direction.

En août, Grab confirmait un premier investissement de Toyota (via son Next Technology Fund), d'un montant inconnu. Elle avait acquis 2,5 milliards de dollars sur l'été, dont 2 milliards de Didi et SoftBank.

Toyota investit un milliard de dollars dans Grab
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas l'annonce faite hier par le groupe, qui se laisse jusqu'à 2020 pour y arriver, aussi bien pour ses bureaux que ses usines.

De manière générale, « à moyen et long terme, l'entreprise cherchera à accroître davantage son utilisation d'énergie renouvelable dans le monde entier ». En Corée, Samsung soutient par exemple la stratégie nationale visant à augmenter de 20 % la consommation d'énergie renouvelable du pays en installant 42 000 m² de panneaux solaires.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social promet qu'il s'agit d'un « nouveau moyen pour les développeurs de créer des produits basés sur certaines des meilleures fonctionnalités de Snapchat ». Quatre fonctionnalités sont présentées.

Il y a tout d'abord le Creative Kit permettant aux développeurs d'intégrer leurs propres Stickers, Filtres, liens et autres données (scores dans des jeux ou résultats de vos entraînements) directement dans l'appareil photo de Snapchat.

Vient ensuite le Login Kit pour « utiliser votre compte Snapchat comme un moyen de connexion », le Bitmoji Kit permettant de récupérer votre avatar dans d'autres applications de chat et enfin le Story Kit pour intégrer des Stories publiques dans des applications tierces. De plus amples informations pour les développeurs sont disponibles par ici.

Snapchat affirme bien évidemment que cela se fait « sans compromettre la sécurité de votre compte ». Comme le rapporte Recode, la société semble avoir appris des erreurs de Facebook (entre autres) en ne laissant accès qu'à peu d'informations sur ses utilisateurs.

Jacob Andreou, vice président de Snap, déclare à nos confrères qu'il ne prévoit par exemple pas de mettre la liste complète des amis à disposition des développeurs tiers. De plus, chaque partenaire souhaitant profiter de Snap Kit sera examiné avant d'être validé.

Copié dans le presse-papier !

Comme son nom l'indique, ce projet compte proposer une connexion à Internet gratuite dans certains lieux en Europe. La première vague d'appel à candidatures pour les organismes souhaitant obtenir un financement a été lancée le 15 mai.

C'est un « succès » pour la Commission européenne : plus de 5 000 municipalités ont déposé leur demande dans les secondes de l'ouverture du service et plus de 11 000 au bout de quelques heures.En réalité, WiFi4EU fonctionne sur la base du premier arrivé, premier servi, avec un nombre d'attributions limité. Prévenues des mois à l'avance, les collectivités ont saturé le service dès sa mise en ligne, de peur d'être laissées de côté.

Hélas, la commissaire Mariya Gabriel, responsable de l'économie numérique à la Commission européenne, explique que le portail a dû être rapidement fermé et l'appel à candidatures annulé. La cause : un « problème technique » chez l'un de ses partenaires, empêchant les municipalités d'être sur un pied d'égalité.

« Au cours de l'enquête, la Commission a identifié une faille dans le logiciel fourni par ses partenaires. Ce problème a permis à certaines municipalités de déposer de bonne foi leur dossier avant l'ouverture de l'appel, tout en empêchant les autres de le faire une fois l'appel ouvert ».

Le prochain appel à candidatures se déroulera cet automne et les demandes déjà déposées seront valides, les municipalités n'auront plus qu'à appuyer sur un bouton pour les valider... Reste à espérer que les « problèmes techniques » (ou autres) seront réglés.

Copié dans le presse-papier !

Proposée depuis plusieurs mois en accès anticipé pour certains clients seulement, la carte « Metal » de la néo-banque se lance dans le grand bain, avec quelques ajustements au niveau du design. Pour l'occasion, elle avait organisé une conférence de presse, dont le replay est disponible sur Facebook.

M26 Metal est « bientôt disponible pour tous » explique N26 sur Twitter, ajoutant qu'une liste d'attente a été mise en place pour les plus pressés.

La carte bancaire, compatible avec le paiement sans contact, accompagne le forfait N26 Metal à 16,90 euros par mois. Il reprend les mêmes services et fonctionnalités que N26 Black, avec des « offres exclusives de partenaires ». Pour le moment, il est question de WeWork, Tannico, GetYourGuide, Lanieri, Home24, IHG, Hotels.com, etc. Tous les détails sont disponibles par ici.

Copié dans le presse-papier !

C'est en effet en installant la dernière mise à jour de sécurité du mois de juin que le smartphone de certains utilisateurs est devenu inutilisable, comme l'explique XDA-Developpers. Après avoir réinitialisé le smartphone, certains se sont également retrouvés avec Android Oreo à la place d'Android P.

Il ne semble pas y avoir de contournement pour le moment. Il est donc recommandé de ne pas installer la mise à jour OTA.