du 13 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Le service de chauffeurs privés, qui a repris l'activité sud-asiatique d'Uber, a levé de nouveaux fonds. Le constructeur automobile l'a donc menée, valorisant la société à 10 milliards de dollars. Toyota gagne un siège au conseil d'administration et un poste dans l'équipe de direction.

En août, Grab confirmait un premier investissement de Toyota (via son Next Technology Fund), d'un montant inconnu. Elle avait acquis 2,5 milliards de dollars sur l'été, dont 2 milliards de Didi et SoftBank.

Toyota investit un milliard de dollars dans Grab
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En juin, le service évoquait l'activation de cette fonctionnalité suite à l'arrivée de tvOS 12, plutôt que le 1080p à 50 ips proposé à l'époque.

Des tests ont depuis été menés, sans date précise sur une ouverture à tous. C'est désormais le cas. L'équipe vient d'indiquer que « la bascule vient d'être réalisée sur les deux chaînes LIVE 4K-UHD disponibles sur myCanal via l'Apple TV 4K ».

Cela concerne Canal+ et le canal événement. Il faut bien entendu disposer d'un débit suffisant, 25 Mb/s étant recommandés.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, le 7 nm Low Power Plus avec lithographie EUV (Extrême Ultraviolet) est prêt. Selon le fabricant, elle permet d'augmenter de 40 % l'efficacité et de 20 % les performances, ou de réduire de 50 % la consommation.

Toujours selon Samsung, sa commercialisation permettra des avancées dans la 5G, l'intelligence artificielle, les datacenters, etc. La suite est déjà connue : le 5nm Low Power Early (5LPE), puis le 4nm Low Power Early/Plus (4LPE/LPP) et enfin le 3nm Gate-All-Around Early/Plus (3GAAE/GAAP). Aucun calendrier n'est toutefois précisé.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce était attendue, elle est désormais officielle : TCL ressuscite la marque Palm avec un smartphone de petite taille (50,6 x 96,6 x 7,4 mm). Son écran ne mesure en effet que 3,3 pouces de diagonale avec une définition HD.

Il est animé avec un Snapdragon 435 avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Deux caméras de 12 et 8 Mpixels sont présentes, avec une batterie de 800 mAh, de la 4G, du Bluetooth 4.2, du Wi-Fi 802.11n, etc. Le smartphone est certifié IP68 et exploite Android 8.1.

Mais attention, il ne s'agit pas de remplacer votre téléphone : il est présenté comme un « compagnon » pour votre smartphone Android ou iOS. Il ne dispose en effet pas d'un emplacement pour une carte SIM, mais intègre directement une nano SIM non amovible. Il faut donc passer par un opérateur compatible.

C'est notamment le cas de Verizon avec son application Message+ : « Palm se synchronise avec votre appareil Android ou iOS pour que vous ne manquiez de rien, même si votre smartphone est resté chez vous ».

Le fabricant le compare à une montre connectée avec l'écosystème d'applications Android et les caméras en plus, mais l'installation au poignet en moins. Un concept qui a le mérite d'être original, mais dont le prix (350 dollars) devrait en rebuter plus d'un.

Copié dans le presse-papier !

C'est un sujet qui fait débat de manière récurrente, souvent à la faveur de nouvelles solutions mises en place par les boutiques et leurs prestataires (voir notre analyse).

La CNIL vient de son côté de publier un nouveau rappel des règles pour « les dispositifs utilisés pour élaborer des statistiques agrégées et anonymes à partir de données personnelles telles que l’identifiant d’un téléphone ».

La Commission y détaille deux cas principaux : si les données sont anonymisées à bref délai (dans les minutes suivant leur collecte) et si les données sont immédiatement pseudonymisées puis anonymisées ou détruites au bout de 24h. Elle revient ensuite sur les autres cas.

Un rappel salutaire, quelques mois après l'entrée en vigueur du RGPD, notamment sur des points comme l'information du client et la collecte de son consentement. Il faudra également veiller à bien faire la différence entre l'anonymisation des données et leur simple pseudonymisation.

Copié dans le presse-papier !

Il ne faut pas confondre cette initiative avec les clés de sécurité Titan, qui ne sont que des produits chinois dont le logo a été changé. Ici, il s'agit d'un produit « pensé et fabriqué » par le géant américain, intégré à ses derniers Pixels.

Il s'agit en réalité de sa seconde génération de puce dédiée à la sécuritée, dérivée de celle utilisée dans ses serveurs et adaptée à l'univers mobile, notamment via sa faible consommation. A la manière du standard TPM, elle doit protéger de nombreux aspects du fonctionnement d'un smartphone : boot, chiffrement, éviter les altérations, etc.

Dans la pratique, elle repose sur un processeur ARM Cortex-M3 avec 64 ko de mémoire. Son fonctionnement est détaillé par ici.