du 24 avril 2020
Date

Choisir une autre édition

L’éditeur n’est pas peu fier d’annoncer que tous les clients permettant de se connecter à son service sécurisé de courrier électronique sont maintenant open source, avec le dernier ajout en date : la version Android.

Le code est non seulement libéré (sous licence GPLv3), mais il a en plus fait l’objet d’un audit indépendant, comme toutes les autres applications. Pour rappel, le passage en open source avait débuté en 2015 avec l’application web, suivie par celle pour iOS. La version desktop du Bridge et les applications ProtonVPN sont elles aussi en open source.

Toutes les applications ProtonMail sont maintenant open source
chargement Chargement des commentaires...