du 29 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Tim Cook d'Apple s'attaque à Facebook sur la vie privée

Dans un entretien à MSNBC et Recode, le PDG d'Apple a montré peu de compassion envers Mark Zuckerberg, empêtré dans le scandale Cambridge Analytica et ses conséquences politiques (voir notre analyse).

Interrogé sur sa réaction à la place du patron de Facebook, il répond simplement : « Je ne serais pas dans cette situation ». Il estime surtout que le réseau social a passé le stade de l'auto-régulation.

Si la société se dit « prête » à un contrôle renforcé par les états, Elle multiplie les contre-mesures, en preuve de bonne foi et de sa capacité à se passer de contraintes réglementaires. Zuckerberg a d'ailleurs refusé de se présenter devant les parlementaires britanniques.

« En vérité, nous pourrions gagner beaucoup d'argent en monétisant nos clients, s'ils étaient notre produit. Nous avons choisi de ne pas le faire » a encore tancé Tim Cook.

La protection de la vie privée est l'un des grands axes de la communication d'Apple, qui ne manque pas une occasion de souligner les ratés des autres grands groupes du numérique à ce propos.

Rappelons tout de même que la société se plie à la loi chinoise, en conservant sur place les clés de chiffrement des comptes iCloud des habitants.

chargement Chargement des commentaires...