du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La cérémonie des Game Awards s'est déroulée cette nuit et elle a rendu son verdict : The Legend of Zelda : Breath of The Wild remporte le fameux titre de « GOTY » en ayant été élu jeu de l'année face à Super Mario Odyssey, PlayerUnknown's Battlegrounds, Persona 5 et Horizon Zero Dawn.

Cuphead s'est illustré en remportant les titres du meilleur jeu indépendant ainsi que celui de la meilleure direction artistique. Nintendo a également fait une razzia sur de nombreux trophées, dont celui de la « Best Game Direction » et du meilleur jeu d'action/aventure avec Zelda, du meilleur jeu sur console mobile où il était le seul éditeur représenté, et du meilleur jeu familial (Super Mario Odyssey).

On notera que le meilleur jeu de stratégie de l'année n'est ni XCOM 2 : War of the Chosen, ni Total War Warhammer II, mais Mario + Rabbids Kingdom Battle (eh oui) et que le public a choisi Overwatch comme meilleur jeu e-sport face à Rocket League, Dota 2, League of Legends et Counter Strike Global Offensive.

Il n'y avait par contre pas de titre de la meilleure loot box, dommage pour Star Wars Battlefront II, qui repart donc les mains vides.

The Legend of Zelda : Breath of The Wild remporte le titre de jeu de l'année aux Game Awards
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Nouvelle version majeure pour le système Unix, dont les nouveautés sont en grande partie centrées sur le support amélioré (parfois de beaucoup) pour le matériel et la mise à jour importante de certains paquets.

Premier changement de taille, la toolchain LLVM (avec Clang, LLD et LLDB) passe en version 6.0.1. D’autres évolutions significatives sont à noter, comme OpenSSL 1.1.1a, l’activation par défaut de l’option NUMA pour les paquets compilés en AMD64 générique ou encore l’émulation du NVMe pour l’hyperviseur bHyve. On note aussi la compatibilité UEFI+GELI de l’outil bsdinstall.

Côté pilotes, FreeBSD 12.0 affiche une très longue liste d’améliorations. D’abord un meilleur support de toutes les cartes graphiques, ce qui n’est jamais perdu. De nouveaux venus font leur entrée, comme netdump, qui fournit un moyen de faire transiter les dumps des plantages kernel vers un serveur distant. Le pilote vt affiche de son côté du texte 2 à 6 fois plus vite qu’avant.

KDE aussi évolue et passe en version 5.12.5 (branche LTS). On est loin globalement de ce que l’on trouve dans certaines distributions Linux, mais l’orientation de FreeBSD reste très différente, le système sacrifiant les paquets les plus récents au profit de la stabilité et de la sécurité. Il ne s’adresse de toute façon pas au grand public, loin de là.

Comme toujours, FreeBSD peut être installé sur un très grand nombre d’architectures : amd64, i386, powerpc, powerpc64, powerpcspe, sparc64, armv6, armv7 et aarch64. La taille des images ISO varie largement de l’une à l’autre, allant de 2,8 à presque 4 Go.

Copié dans le presse-papier !

Comme d'autres grandes sociétés, ces trois acteurs des télécoms ont annoncé suivre la communication du gouvernement autour de la défiscalisation d'une prime annuelle versée aux salariés français.

Après une confrontation avec Mathieu Kassovitz sur Twitter, Stéphane Richard avait de son côté précisé qu' « Orange répondra présent à l’effort de solidarité nationale. Il est temps de mesurer nos atouts et de rassembler toutes les bonnes volontés pour repartir de l’avant, en n’oubliant pas le message des gilets jaunes ! ».

Un communiqué indique que la prime sera « d’un montant de 1 000 euros pour les salariés ayant moins de vingt-cinq mille euros de salaire annuel brut et de 500 euros pour les salariés touchant entre vingt-cinq et trente mille euros de salaire annuel brut ». 20 000 salariés sont concernés, contre 6 000 chez Iliad. Altice n'a pas donné de chiffre précis.

Comme Iliad et Orange, Altice a annoncé dans son communiqué que cette « prime de solidarité exceptionnelle sera versée dès que le cadre légal et réglementaire précisant les modalités d'exonération des charges sociales et d'impôts sur le revenu aura été adopté ». Les conditions d'attribution seront précisées en interne dans les jours qui viennent.  

Copié dans le presse-papier !

Le service fût un temps prisé des journalistes de données, leur permettant de croiser facilement des tableaux et de les intégrer dans des visualisations, en particulier des cartes.

Lancé en 2010, l'outil aura tenu neuf ans. Le site et son API seront progressivement fermés. « Les cartes utilisant la couche Fusion Tables dans l'API JavaScript Maps v3.37 commenceront à voir des erreurs en août 2019 » prévient l'entreprise.

Elle liste quelques alternatives et compte ouvrir des outils internes pour les visualisations sur cartes dans les prochains mois.

Les tableaux peuvent être exportés à la main dans Google Drive. Ils devraient être inclus dans l'export Google Takeout à compter de mars.

Copié dans le presse-papier !

Attendu depuis fort longtemps par les aficionados du premier volet, Beyond Good and Evil 2 commence enfin à se montrer. Ubisoft a rendu publique hier une vidéo montrant à quoi ressemblait le jeu, et quelques unes de ses mécaniques au moment de l'E3 2018.

La vidéo présente surtout les phases d'exploration du titre, à pieds comme à bord de véhicules, mais s'attarde tout de même quelques minutes sur le combat, qui semble centré sur les affrontements au corps-à-corps.

Copié dans le presse-papier !

Le moteur de recherche s'associe au service de streaming  « sans perte ». Il propose d'écouter la musique directement depuis la page (en se connectant à son compte Qobuz) et met en avant son partenaire via de larges encarts.

D'autres modes d'écoute sont toujours disponibles, y compris par des vidéos YouTube.

Le service a quelques avantages pour les utilisateurs de Qobuz, dont un classement des albums par date fonctionnel, une indication claire des singles ou encore une présentation des titres les plus écoutés, des fonctions encore absentes ou peu fiables sur le service de streaming.

En octobre, Qobuz a lancé son offre Studio, avec écoute en Hi-Res (24 bit). Il a aussi donné un coup de jeune à ses interfaces, du web à la Freebox Révolution ces derniers mois.