du 08 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

Il se rendra en Floride à la fin du mois, tandis que les préparatifs pour le lancement débuteront dès novembre, pour un lancement en février à bord d'une fusée Atlas V. 

« Sa destination ? Le Soleil, dont il s’approchera à une distance jamais atteinte auparavant : de l’ordre de 62 rayons solaires, soit quelques 42 millions de km. Des conditions d’observation privilégiées pour observer notre astre avec une résolution inégalée (70 km/pixel), et d’analyser finement son atmosphère », explique le CNES.

Ce n'est pas tout. « Solar Orbiter recueillera également des images et des données des régions polaires du Soleil, ainsi que de sa face non visible depuis la Terre. Le principal objectif de ces mesures sera d’identifier les mécanismes qui sont à l’origine du vent solaire, ce souffle de particules continuellement émis par le soleil ».

La mission est prévue pour durer 7,5 années, avec une prolongation possible de 2,4 années supplémentaires. 

Tests finaux pour le satellite Solar Orbiter, qui va partir à Cap Canaveral
chargement Chargement des commentaires...