du 13 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Face à la fuite d'un email adressé à ses employés, Elon Musk a fini par le publier lui-même sur son compte Twitter. Tesla aurait grandi rapidement, entrainant des doublons de postes qu'il faut maintenant éliminer.

Même si la société n'a jamais dégagé de bénéfices annuels et que « le profit n'est évidemment pas ce qui nous motive », le constructeur automobile n'en brûle pas moins ses réserves de cash à grande vitesse : 700 millions de dollars sur le premier trimestre par exemple.

Les 9 % font quasiment tous partie des salariés de Tesla et ne concernent pas la partie production de la société. Il ne devrait donc pas y avoir de nouveau retard pour la Model 3.

Tesla ne reconduira pas non plus son accord avec Home Depot pour la vente de panneaux solaire. L'entreprise concentrera ses efforts sur ses propres boutiques en ligne et physiques.

Tesla va se séparer de 9 % de ses effectifs
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La plainte a été déposée le 16 octobre en Californie, par des annonceurs. Facebook aurait connu le problème sans le signaler. Selon le Wall Street Journal, ces chiffres auraient été surestimés de 60 à 80 %.

En septembre 2016, le réseau social publiait des excuses, reconnaissant un mauvais décompte des vues. L'affaire avait érodé la confiance des publicitaires dans la plateforme, ces statistiques étant l'un des principaux indicateurs de performances sur ce marché.

Selon la plainte, Facebook aurait su que ses décomptes de vues étaient gonflés, et aurait laissé le problème perdurer plusieurs mois, parce qu'il lui profitait. Le groupe aurait donc sciemment trompé les publicitaires et médias, qui ont investi dans cette production vidéo, dans un large « pivot vers la vidéo ».

Nombre de médias en ligne suivent les tendances imposées par les réseaux sociaux, pour maintenir leur audience, voire la faire croître quand ils le peuvent.

Au WSJ, Facebook s'est défendu de toute tromperie. « Les suppositions selon lesquelles nous avons essayé de cacher ce problème à nos partenaires sont fausses. Nous avons averti nos clients de cette erreur quand nous l'avons découverte » répond la société.

Pour sa part, le Niemen Journalism Lab rappelle les discours grandiloquents de Facebook sur la vidéo, en pleine croissance face à une consultation du texte « en baisse ». À la mi-2016, le réseau social prédisait du « tout vidéo dans cinq ans ».

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, le 7 nm Low Power Plus avec lithographie EUV (Extrême Ultraviolet) est prêt. Selon le fabricant, elle permet d'augmenter de 40 % l'efficacité et de 20 % les performances, ou de réduire de 50 % la consommation.

Toujours selon Samsung, sa commercialisation permettra des avancées dans la 5G, l'intelligence artificielle, les datacenters, etc. La suite est déjà connue : le 5nm Low Power Early (5LPE), puis le 4nm Low Power Early/Plus (4LPE/LPP) et enfin le 3nm Gate-All-Around Early/Plus (3GAAE/GAAP). Aucun calendrier n'est toutefois précisé.

Copié dans le presse-papier !

La mise à jour 6.10 de Fortnite amène de nombreux ajustements au titre d'Epic Games, mais le plus notable est sans doute l'augmentation de la définition sur PS4 Pro. Les possesseurs de la console peuvent désormais profiter du titre en 1440p, à condition que la machine soit reliée à un téléviseur 4K.

Sur Switch, le studio promet une amélioration des performances côté CPU, ce qui devrait se traduire par un framerate plus stable, notamment sur les scènes chargées au niveau du moteur physique.

Sur mobile enfin, Epic vante des améliorations de fluidité majeures sur les appareils avec Android 7 et ses variantes plus récentes, ainsi qu'une meilleure gestion de la mémoire sur iOS.

 

 

Copié dans le presse-papier !

Cette annonce pour le moins surprenante a été faite par les deux groupes lors du MipCom, comme le rapporte LaPresse.ca. Sur la plateforme Watch, trois saisons provenant de différents pays seront diffusées en simultanées : États-Unis, Mexique et Thaïlande.

Pour rappel, ce programme de téléréalité avait été lancé dans les années 90 et proposait de suivre 24h/24 des personnes dans une maison. Elle était précurseur de Loft Story par exemple.

« En 1992, on a lancé The Real World qui était totalement nouveau à la télévision et ouvert une tendance. Facebook Watch a changé la façon de regarder la télévision donc on s'est tourné vers eux pour relancer l'émission et on a créé quelque chose de nouveau: la téléréalité partagée » explique Chris McCarthy, le président de MTV.

De son côté, Paresh Rajwat, responsable des produits vidéos sur Facebook, explique que la force du réseau social « est de proposer des expériences partagées en donnant un moyen d'interagir pendant et après l'épisode et d'échanger avec les créateurs ».

Copié dans le presse-papier !

Des chaines et des producteurs verraient d'un mauvais œil une révision prévue pour début 2019, qui favoriserait le cinéma face au petit écran, rapportent Les Échos.

La réforme ménagerait le cinéma, selon ces acteurs (dont France Télévisions, M6 et TF1). Elle inclurait une baisse de la valeur de chaque minute produite, et « une dégressivité renforcée » pour les séries au long cours.

Selon le quotidien, le budget des fictions TV (285 millions d'euros) pourrait être rogné de 25 à 50 millions d'euros. Ces mesures pourraient durement toucher les feuilletons quotidiens, dont certains pourraient disparaitre… Alors que la production augmente, tout comme les audiences.