du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Tesla Semi et Roadster, les deux annonces du fabricant

Ce matin (tôt), Tesla tenait sa conférence de presse afin de présenter son poids lourd, ainsi qu'une nouvelle voiture électrique capable de passer de 0 à 60 mph (96 km/h) en moins de deux secondes.

Comme prévu, Tesla Semi est un camion électrique... surprenant à plus d'un titre. En effet, à vide il est capable de passer de 0 à 60 mph en 5 secondes, contre 20 secondes avec 36 tonnes de chargement. Le fabricant annonce une autonomie de 800 km sur autoroute.

Le Semi n'a pas de boîte de vitesse (logique pour un véhicule électrique) et dispose d'un système de freinage « régénératif » avec une durée de vie « quasi infinie » ; on demande à voir.

Elon Musk applique un principe qu'il connaît bien : la réutilisation. Ainsi, les moteurs de chaque roue sont ceux de la Model 3, idem pour les poignées de portes et certainement d'autres éléments. Bien évidemment, la cabine de pilotage est bardée d'électronique, avec un Autopilot évidemment.

La production devrait débuter fin 2019. Pas de tarif pour le moment.

De son côté, le Roadster est une nouvelle version de sa voiture de sport électrique. Ses performances sont impressionnantes sur le papier avec près de 1 000 km d'autonomie et une vitesse maximale de 400 km/h… et « ce ne sera que le modèle de base » lâche Elon Musk.

Sa commercialisation est prévue pour 2020 à partir de 200 000 dollars. Les 1 000 premiers exemplaires « Founder Serie » sont proposés à 250 000 dollars pièce.

Dans les deux cas, un système de réservation en ligne est disponible dès à présent.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La coentreprise d'Airbus et Safran (50/50) annonce la signature d'un contrat de 75 millions de dollars avec l'Agence spatiale européenne (ESA). Il « porte sur la conception, la réalisation et les essais des deux premiers exemplaires du démonstrateur Prometheus ».

ArianeGroup explique qu'il s'agit de « l’avenir des lanceurs européens, avec la volonté de concevoir et de produire un moteur réutilisable dix fois moins cher qu’un moteur actuel du type Vulcain 2 ». Son coût serait ainsi d'un million d'euros environ.

Prometheus fonctionne avec de l’oxygène liquide (LOx) et du méthane. Il est présenté comme le précurseur des futurs moteurs des lanceurs européens à l'horizon 2030. Les premiers essais sont prévus d'ici trois ans.

Pour rappel, Ariane 6 doit arriver bien avant, en 2020.

Copié dans le presse-papier !

En début de semaine, le Sénat introduisait une taxe, sur le modèle de la TASCOM, pour les locaux d’au moins 400m² « destinés au stockage des biens vendus par voie électronique ».

Des dispositions taillées pour les « grandes plateformes comme Amazon » et les « "drive" développés par les enseignes de grande distribution ».

Comme on pouvait s’y attendre, la commission des finances de l’Assemblée nationale a supprimé hier cette disposition, sur proposition du rapporteur Joël Giraud.

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur a publié des révisions de ses applications, avec quelques bénéfices à la clé, notamment une meilleure prise en charge de l'iPad. Sur ce dernier, en mode paysage, une colonne apparaît pour laisser un accès plus facile aux autres documents.

Pour les autres moutures, les ajouts sont les mêmes : une nouvelle barre d'outils pour l'édition censément plus pratique, ainsi que la possibilité d'assigner des tâches à des collègues, avec choix d'une date d'échéance.

L'intégration avec les calendriers est également renforcée. Déjà disponible pour Google Agenda, elle prend désormais en compte Outlook, avec les mêmes capacités. Par ailleurs, les utilisateurs peuvent importer des évènements de ces calendriers dans des documents Paper, ce dernier affichant alors les informations et les documents liés si nécessaire.

Copié dans le presse-papier !

Dans un e-mail envoyé à ses futurs clients, que nous nous sommes procurés, Atari annonce que l'ouverture des précommandes de la console est reportée à une date indéterminée.

L'entreprise explique ce retard par « le temps nécessaire pour créer la plateforme et l'écosystème que la communauté Atari mérite ». Plus de détails seront communiqués par la marque ultérieurement, là aussi sans davantage de précisions.

Copié dans le presse-papier !

Les deux services de streaming musical reprochent à la Pomme des pratiques anticoncurrentielles. Daniel Ek (Spotify) et Hans-Holger Albrecht (Deezer) ont écrit une lettre à Jean-Claude Juncker, l'actuel président de la Commission européenne.

Selon le Financial Times, ils lui demandent d'intervenir contre des pratiques jugées anticoncurrentielles. Principal reproche, les 30 % prélevés par Apple sur les abonnements souscrits depuis l'App Store, puisque la règle s'applique à tous les actes d'achats, y compris in-app.

Même l'assouplissement de l'année dernière ne suffit, la part tombant à 15 % au-delà de la première année. Pour les deux entreprises, Apple est gagnant sur tous les tableaux, puisque son service Music peut être activé lui aussi depuis iOS.

La firme propose donc un service de streaming payant tout en « taxant » ses concurrents.