du 18 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Après une forte augmentation de 20 % en 2016, les litiges ont encore progressé de 4,8 % l'année dernière note l'association.

En plus des soucis de facturation, livraison, résiliation et options, l'année 2017 a été marquée par des mécontentements liés aux hausses de tarifs successives imposées par les opérateurs. « En cause : l’ajout d’office d’options permettant d’accéder à des journaux, à des magazines, voire à des bandes dessinées ».

Pour l'UFC-Que Choisir, « si ces services supplémentaires n’ont pas eu d’impact sur le montant des abonnements, ils ont entraîné un profond remaniement des factures par les opérateurs qui y ont vu une bonne occasion de baisser le montant de la TVA qu’ils sont censés reverser à l’État. SFR a initié le mouvement, suivi de Bouygues Télécom puis d’Orange ».

Dans tous les cas, SFR est largement en tête des plaintes avec plus de 6 500 litiges en 2017. Le chiffre est certes en baisse de 3 % par rapport à 2016, mais représente tout de même près de la moitié des plaintes du secteur.

Télécoms : hausse des plaintes à l'UFC-Que Choisir, SFR « champion toutes catégories »
chargement Chargement des commentaires...