du 19 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

Alors que nous apprenions hier que les États-Unis avaient claqués « la porte des négociations », la réaction de Bruno Le Maire ne s’est pas fait attendre.

Il était hier sur France Inter : « C’est une provocation vis-à-vis des alliés des États-Unis. Qu’est-ce que c’est que cette manière de traiter les alliés des États-Unis (dont les Britanniques, les Espagnols, les Italiens, nous Français), en nous menaçant systématiquement de sanctions ».

Le ministre de l'Économie et des Finances confirme avoir reçu une lettre dans laquelle les Américains indiquent ne pas vouloir poursuivre les négociations. Bruno Le Maire en ajoute une couche : « C’est une provocation vis-à-vis de l’ensemble des partenaires de l’OCDE. On était à quelques centimètres d’un accord sur la taxation des géants du numérique »

« Il y aura bien une taxation des géants du numérique en 2020 en France ». S’il n’y a pas d’accord à l’OCDE – « les États-Unis sont le seul État à bloquer » – « on appliquera notre taxe nationale, qui n’a jamais été retirée mais suspendue pour quelques mois », ajoute-t-il.

« Nous appliquerons quoiqu’il arrive une taxation aux géants du digital en 2020 parce que c’est une question de justice ».

Taxe des géants du Net : l’arrêt des négociations des Américains est une « provocation » pour Bruno Le Maire
chargement Chargement des commentaires...