du 08 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Chez Take-Two, l'ambiance est à la fête, tout du moins pour ceux qui ont pu récupérer de leurs horaires à rallonge. Sur le deuxième trimestre de son exercice fiscal 2019 (oui, 2019, il n'y a pas d'erreur) l'éditeur s'enorgueillit d'une progression de 11 % de ses revenus sur un an, à 492,7 millions de dollars. Un chiffre qui ne tient pas compte du lancement de Red Dead Redemption 2, qui comptera lui pour le troisième trimestre.

Le titre phare de l'éditeur s'est d'ailleurs très bien vendu, avec plus de 17 millions de copies écoulées lors des 8 premiers jours de commercialisation. C'est davantage que le premier opus en l'espace de 8 ans.

Grand Theft Auto V n'est pas en reste, et continue de faire le beurre de l'éditeur avec son mode GTA Online. Le titre s'est désormais écoulé à plus de 100 millions d'exemplaires, ce qui en fait, et certainement pour un bon moment, un des jeux les plus vendus au monde.

Take-Two touche le jackpot avec Red Dead Redemption 2 et GTA V
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

« Considérant l’ancienneté et la fragilité des équipements actuellement utilisés pour le dépouillement et l’analyse politique des scrutins publics », la Haute assemblée avait annoncé en mars dernier qu’il lui semblait « indispensable d’installer un système moderne de scrutin électronique » pour ses votes en hémicycle.

La semaine dernière, le Bureau du Sénat a précisé que « le Conseil de Questure devrait attribuer le marché dans le courant du mois de janvier 2019 », pour « une mise en service à la rentrée parlementaire d’octobre 2019 ». L’institution explique avoir instauré un « dialogue compétitif », afin de « co-construire avec les entreprises candidates la solution répondant le mieux aux besoins exprimés par le Sénat ».

Copié dans le presse-papier !

Le groupe annonce l'acquisition de la majorité des parts de la jeune pousse spécialisée dans la publicité programmatique. Fondée en 2015, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 6,9 millions d'euros en 2016.

Si ce rachat ne devrait pas bouleverser les résultats financiers de la chaîne, Giles Pelisson, PDG du groupe TF1 estime que cette nouvelle structure pourra l'aider à « à mieux valoriser nos actifs digitaux et la data qualifiée collectée auprès des annonceurs. Nous pourrons ainsi mettre à leur disposition des capacités de ciblage plus fines et enrichir le dialogue de nos partenaires avec les internautes au-delà de nos supports ».

Sont particulièrement concernées les « nouvelles activités digitales » de l'entreprise, qui comprennent notamment Doctissimo, Neweb ou encore Au féminin.

Copié dans le presse-papier !

Des sujets aussi vastes que la littérature, les langues, l'histoire, la philosophie, les mathématiques, la physique, la biologie, la technologie, les arts, le sport et la culture générale sont abordés.

Les chaînes sont « potentiellement adaptées à un usage éducatif » et « sélectionnées pour la qualité de leur contenu ». Le document précise que, « si les contenus creux ou anti-scientifiques ont été écartés autant que faire se peut, la ligne entre contenus proprement pédagogiques et contenus plus légers est particulièrement délicate à tracer ».

Les 350 chaînes sont regroupées par thèmes, avec un lien et un descriptif. Le ministère précise enfin que ce document sera « périodiquement » mis à jour, sans plus de précision.

Copié dans le presse-papier !

Il vient compléter le XMM 8060 annoncé l'année dernière, et supporte aussi bien la 2G que la 3G, la 4G ou les 5G standalone et non standalone (NSA).

Les différences entre les deux solutions sont encore peu claires, Intel ne communiquant guère sur les caractéristiques de ses puces 5G.

Ce XMM 8160 est annoncé pour la mi-2019, Intel évoquant des débits pouvant atteindre les 6 Gb/s. Les appareils l'utilisant doivent arriver dans la première moitié de 2020.

Certains parient déjà sur une intégration aux futurs iPhone d'Apple, mais il faudra encore attendre quelques mois avant d'en avoir la confirmation.

Copié dans le presse-papier !

Après une première édition réussie, ZeratoR a remis le couvert avec son ZEvent le week-end dernier. Le principe : une quarantaine de streameurs connus du public français se relaient pendant 50 heures de direct pour collecter des dons à destination d'une ONG, cette année Médecins Sans Frontières.

À l'issue de cet intense marathon vidéoludique, 1 083 646 euros ont été collectés. Ils sont, selon France Inter, allés directement sur un compte de l'association. Une initiative qui devrait peut-être redorer l'image de la communauté des joueurs, jusqu'au prochain malentendu.