du 24 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Tails 3.5 et Tor Browser 7.5 sont disponibles

Coup sur coup, les deux outils qui permettent de protéger votre vie privée et votre anonymat en ligne ont été mis à jour. Du côté du navigateur, la version 7.5 intègre Tor 0.3.2.9 et ses Next Generation Onion Services.

Mais il est surtout question d'une nouvelle interface et un nouvel écran d'accueil. Celui-ci se veut plus clair et plus simple à utiliser, notamment sur le contournement de la censure, cas d'usage le plus important de Tor Browser.

Au passage, on apprend que le content sandboxing est disponible sous Windows et que les choses avancent pour les versions 64 bits. Il faudra par contre attendre encore un peu pour que cela soit le cas de la branche stable.

Pour Tails aussi, un changement de look est au programme avec la mise en place du nouveau Tor launcher. Tor Browser a été mis à jour en version 7.5, Thunderbird en version 52.5 et le noyau Linux passe à la 4.14.13, intégrant les mises à jour microcode d'AMD pour Spectre.

Tails 3.6 est attendu pour le 13 mars prochain. Notez que dans les prochains mois, un gros travail va être effectué autour de l'intégration de VeraCrypt, attendue pour la version 3.9 qui doit être mise en ligne fin août.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans un billet de blog où elle se présente comme un ardent défenseur de la concurrence et du choix (malgré la troisième amende qui lui pend au nez sur le sujet), Google revient sur la nécessaire évolution d'Android face aux exigences de la commission européenne.

Après de premiers changements, il sera bientôt proposé aux utilisateurs d'Android quel navigateur et moteur de recherche ils veulent utiliser au sein de leur appareil. Une décision qui n'est pas sans rappeler le fameux « ballot screen » de Microsoft pour le choix du navigateur dans Windows.

Tout dépendra de la forme que cet écran adoptera, de son intégration par les partenaires de Google, mais surtout des applications et services qui seront proposés dans chaque pays. On a par exemple vu Chrome intégrer de nouvelles alternatives récemment, mais ne proposer que Qwant en France et DuckDuckGo partout ailleurs en Europe.

Un détail technique qui peut faire toute la différence pour les acteurs en place.

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur de jeux vidéo s'y prend à l'avance puisque la grande messe du jeu vidéo n'aura lieu que dans un peu moins de trois mois.

Il promet « une présentation détaillée de DOOM Eternal, et beaucoup, beaucoup plus ». Un direct sera évidemment proposé. L'événement se déroulera dans la nuit du 9 au 10 juin, à 2h30.

Copié dans le presse-papier !

En septembre dernier, Google avait annoncé la fin d'Inbox pour se consacrer à Gmail. La société se justifiait en indiquant que sa messagerie historique avait déjà récupéré les améliorations et fonctionnalités d'Inbox au fils des mois. Aucun chiffre n'était par contre donné concernant l'utilisation de son autre service.

Le géant du Net ajoutait alors qu'il ne proposerait « plus d'assistance pour Inbox à partir de 2019 » et qu'Inbox by Gmail « fermerait à la fin du mois de mars 2019 ». Finalement un très court sursis aura été accordé puisque la fermeture est programmée pour le 2 avril, en même temps que Google+, comme l'indique 9To5Google.

Copié dans le presse-papier !

Après des mois de rebondissements et d'une lutte aux enchères avec Comcast, c'est finalement Disney qui avait remporté la bataille.

Depuis, les autorités ont donné leurs feu vert et il ne restait donc plus qu'à finaliser l'opération. C'est désormais chose faite depuis aujourd'hui. Certaines chaînes comme Fox News, Business, Sports et des actifs ont été transférées à Fox Corporation avant la conclusion de cette opération.

Pour rappel, Disney hérite au passage de 30 % de Hulu, qui viennent s'ajouter aux 30 % dont la société disposait déjà. Disney voudrait aussi croquer les 10 % que détient AT&T (Warner Media). Les 30 % restants sont dans les mains de… Comcast.

« Disney aimerait racheter nos parts. Je ne pense pas que cela arrivera à court terme », affirmait récemment le directeur général de NBCUniversal.