Synology : DSM 6.2 imminent, Drive, routeur Mesh, les entreprises en ligne de mire

Nous étions hier à l'événement annuel de Synology (notre suivi en directi) où la société nous a confirmé l'arrivée de la nouvelle version de son interface DSM d'ici peu. Elle pourrait ainsi être mise en ligne avant la fin de la semaine, les derniers éléments étant en train d'être mis en place.

Elle apportera de nombreuses nouveautés dont son application Drive qui va désormais remplacer Cloud Station. Les applications de synchronisation seront quasiment inchangées,  mais l'on aura désormais droit à une interface spécifique prenant place au sein de la suite Office, assez proche de Google Drive. D'autres améliorations sont de la partie comme la prise en charge de webhooks par le chat, l'import de calendriers, etc.

Le public visé par cette mise à jour semble clairement être le monde de l'entreprises, de nombreuses amélioration se focalisant par exemple sur la protection des données. Il n'a d'ailleurs pas du tout été question des outils consacrés au multimédia.

On note également l'annonce d'un routeur Mesh d'ici la fin de l'année. Compatible avec le modèle RT2600ac de la marque, il proposera de composer un Wi-Fi unifié à la manière d'Orbi, Deco ou Google Wifi (voir notre analyse). La compatibilité avec le RT1900ac est à l'étude.

Nous reviendrons bientôt plus en détails sur l'ensemble des annonces de Synology.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Google veut permettre aux développeurs de mieux comprendre d'où sont installées leurs applications, à quel moment, etc. De quoi détecter également une éventuelle fraude mise en place par des services publicitaires tiers.

Ce dernier point est sans doute essentiel, Google proposant lui-même la mise en avant payante d'applications à travers ses services. Il faudra donc s'assurer que son traitement de la concurrence en la matière se fait de manière équitable.

Quoi qu'il en soit, la Play Referrer API est désormais disponible, et fonctionne à partir de la version 8.3.73 du Play Store. Ceux qui veulent en savoir plus peuvent regarder du côté de sa documentation officielle.

Copié dans le presse-papier !

Le département américain de la Justice (DoJ) a déposé une plainte cette nuit afin de bloquer le rapprochement entre l'opérateur AT&T et le groupe de médias Time Warner. Une opération à 108 milliards de dollars que le régulateur ne voit pas d'un très bon œil, parce qu'elle provoquerait la formation d'un acteur bien trop gros à l'échelle actuelle du marché.

« AT&T/DirecTV voudrait gêner ses rivaux en les forçant à payer plusieurs centaines de millions de dollars supplémentaires par an pour qu'ils accèdent au réseau de Time Warner, et utiliserait son pouvoir accru pour ralentir la transition de l'industrie vers de nouveaux modèles de distribution apportant davantage de choix aux consommateurs. La fusion ainsi proposée apporterait des offres moins innovantes et des factures plus élevées pour les familles américaines », estime ainsi le régulateur.  

En octobre dernier, Trump lui-même s'était dressé contre cette fusion, estimant qu'elle formerait « une concentration trop importante de pouvoirs dans les mains de trop peu de personnes ».

Copié dans le presse-papier !

Uber vient de déployer une mise à jour de son application permettant aux utilisateurs de partager en direct leur localisation avec leur chauffeur.

Jusqu'ici le conducteur ne recevait que la position du passager au moment du passage de sa commande. Un comportement de l'application qui pouvait s'avérer problématique si l'on demande une course au beau milieu du parc des expositions porte de Versailles par exemple.

Désormais, en appuyant sur un bouton, il sera possible de partager sa localisation exacte, afin d'éviter ces moments où le chauffeur vous appelle pour vous dire qu'il se trouve à 3 minutes à pied de vous. Il est à noter que cette procédure ne peut être déclenchée que par le passager.

Copié dans le presse-papier !

L'arrivée de Quantum permet à Mozilla de rénover sérieusement sa communication, en évoquant les performances de son navigateur, nettement supérieures aux moutures précédentes. Dans un billet de blog, l'éditeur s'en prend à Chrome et montre, chiffres à l'appui, que sa navigation privée serait plus efficace que celle du concurrent : les pages se chargent deux fois plus vite.

Une différence provenant du nouveau moteur de rendu ? Pas tant que ça. Selon les scores donnés par Mozilla, on peut voir que Firefox n'est pas beaucoup plus rapide par défaut. Mais son mode de navigation privée inclut une protection contre le pistage qui, elle, bloque de nombreux éléments selon une liste gérée par Disconnect.

On apprécie que Mozilla ne tente pas noyer le poisson, l'explication étant simple : les pages se chargent vite car le navigateur opère un blocage partiel. Cela étant, puisque le résultat est visible, autant montrer la différence.

Cette protection est activée par défaut dans la navigation privée, ce qui peut être changé. Désormais, les paramètres de sécurité de Firefox permettent une activation permanente comme nous l'avions récemment détaillé.

Il faudra par contre réexaminer la situation quand Chrome 62 sera là, puisqu'un bloqueur de publicités sera intégré. Le dispositif n'est par contre pas le même puisque Google se focalise sur les éléments abusifs, là où Mozilla s'intéresse à tous les trackers, ce qui a souvent pour effet d'empêcher l'affichage de la publicité.

La comparaison n'en restera pas moins intéressante.

Copié dans le presse-papier !

Hier, à l'occasion d'un discours au Conseil National de l'Industrie, le Premier ministre a évoqué le cas des véhicules autonomes, dont « les progrès sont rapides sur le plan technologique et la mise sur le marché de véhicules totalement nouveaux est envisageable dès 2020 », ce qui n'est pas une surprise tant les annonces se multiplient ces dernières années.

« La France doit être au rendez-vous de cette "révolution de la mobilité" » indique-t-il. Comme nous l'avons déjà évoqué à de nombreuses reprises, cela passera par une transformation du cadre réglementaire. « Nous avons nommé Anne-Marie Idrac haute responsable au véhicule autonome pour coordonner les travaux gouvernementaux français dans ce domaine » ajoute-t-il.

Elle travaillera avec le comité stratégique de la filière automobile et les premières conclusions sont attendues pour mai 2018.