du 06 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Sur les Mac récents, la puce T2 bloque l'installation de Linux

Lors de la présentation des derniers MacBook Air et Mac mini, Apple a particulièrement insisté sur la présence à chaque fois de sa puce T2. Elle s’occupe de gérer matériellement l’Enclave sécurisée (qui stocke notamment les empreintes biométriques), le chiffrement APFS et le Secure Boot.

Dans un article technique, la firme explique que la puce T2 contrôle donc l’intégrité de la chaîne de démarrage, comme  Windows avec un UEFI et Secure Boot activé. Pour des besoins de compatibilité Boot Camp, le certificat Microsoft Corporation UEFI CA 2011 est présent dans l’UEFI des Mac. Mais il n’y a rien pour Linux.

Les systèmes libres sont expressément mentionnés dans l’article, Apple précisant qu’ils ne pourront pas fonctionner. Une surprise de taille, les anciens Mac étant appréciés pour en faire des machines Linux.

Il y a pourtant un espoir. Dans la documentation de la puce T2, on apprend qu’il est possible de désactiver le Secure Boot, exactement comme dans l’UEFI des PC sous Windows. On démarre le Mac en mode Récupération en appuyant sur Cmd + R après affichage du logo Pomme au démarrage, puis on se rend dans Utilities > Startup Security Utility.

Seulement voilà, désactiver le Secure Boot ne couperait pas la puce T2 pour autant. C’est ce qu’il ressort de conversations de testeurs sur Stack Exchange. Plusieurs utilisateurs se sont lancés dans cette opération, qui n’a jamais abouti.

Selon l’un des témoignages, la puce T2 ne peut pour l’instant pas être contournée. Elle a pour gros désavantage de masquer les unités internes de stockage à tout système non expressément autorisé. Ils ne sont que deux, macOS et Windows 10, et encore pour ce dernier uniquement en passant par Boot Camp.

On notera quand même qu’un utilisateur a réussi à faire fonctionner son SSD pendant « 10 secondes » avant que la machine « s’éteigne aléatoirement » et que le ventilateur se mette à tourner à vitesse maximale.

En clair, il n’y a désormais plus que deux possibilités : soit Apple laisse l’utilisateur court-circuiter la puce T2 pour installer d’autres systèmes d’exploitation, soit quelqu’un trouve un moyen de la contourner.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Presque quatre ans après son lancement dans le grand bain, le moteur de recherche européen annonce du changement.

En plus d'un mode sombre, il est question « de nouvelles fonctionnalités et d'une identité graphique repensée qui axe la navigation sur 5 grandes thématiques dédiées » : chercher, m'informer, apprendre, jouer et faire des activités.

Le principe de base reste le même : cette version du moteur de recherche essaye de protéger les plus jeunes « des contenus haineux, violents et pornographiques », le tout sans publicité.

Pour rappel, des applications Android et iOS sont disponibles depuis plus d'un an.

Copié dans le presse-papier !

La prochaine mouture de la distribution Linux récupèrera son nom d’après un grand félin de Madasgacar, de la taille d'un petit cougar.

En-dehors de son petit sobriquet, Ubuntu 20.04 sera majeure, puisqu’il s’agira d’une nouvelle version LTS, avec son support de cinq ans.

Les déçus par le manque de nouveautés dans Ubuntu 19.10 ne devront pas en attendre beaucoup plus de Focal Fossa. Les moutures LTS mettent à jour les composants, mais introduisent rarement des apports majeurs.

On peut donc tabler sur un nouveau noyau, la traditionnelle meilleure prise en charge du matériel, GNOME 3.36, des applications à jour, ou encore la suite des travaux sur ZFS.

Ubuntu 20.04 sera disponible le 23 avril. La bêta publique devrait être proposée le 2 avril.

Copié dans le presse-papier !

« Sur cinq jours, venez découvrir ou redécouvrir l’étendue des activités des 49 unités de recherche du CNRS Aquitaine et de ses partenaires ainsi que la science de manière ludique », explique le Centre national de la recherche scientifique.

Ce dernier donne rendez-vous sur la place Alcala de Talence (domaine universitaire bordelais), de 12h à 19h. Ce n'est pas tout : « Dans l’enceinte du Forum, de nombreuses actions seront également menées en parallèle du village ».

La liste des ateliers est disponible par ici.

Copié dans le presse-papier !

Le produit est conçu pour aider les entreprises à maintenir à jour leur parc informatique. Il s’intègre évidemment à System Center Configuration Manager (SCCM) pour fournir informations et statistiques.

Microsoft met surtout en avant trois fonctions :

  • Une vue complète de tous les points du parc, avec applications et pilotes
  • Permet de tester la compatibilité d’une application ou d’un pilote avec les dernières fonctions de Windows, avec conseils pour les problèmes connus et des informations plus précises pour les applications professionnelles
  • Via l’IA et le cloud, la possibilité de créer un échantillon représentatif du parc pour effectuer plus facilement les tests

L’intégration à SCCM permettra de déclencher des déploiements de masse de pilotes ou applications en fonction de statistiques particulières. Par exemple, tel logiciel pour les ordinateurs présentant une configuration précise.

Copié dans le presse-papier !

L'information peut étonner, puisque le système n’est officiellement plus supporté depuis plus d’un an. Car oui, la boutique fonctionne encore.

Si elle ne permet plus de recevoir des mises à jour, il est curieusement possible d’y récupérer de « nouvelles » applications. Cette capacité sera coupée le 16 décembre, en même temps que tout le service.

Dans le cas où vous auriez toujours un smartphone sous Windows Phone 8.1, il est toujours possible de récupérer l’application Conseiller de mise à niveau. Si votre appareil est compatible, il sera alors migré vers Windows 10 Mobile 1703… qui n’est lui-même plus mis à jour.

Si vous êtes concerné(e) par cette situation, c’est qu’il est probablement temps de songer à un achat.