du 04 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Sur Facebook, les règles protectrices du RGPD ne sortiront pas d'Europe

Selon Reuters, le réseau social ne compte pas fournir à d'autres internautes les nouvelles fonctions de vie privée proposées en amont du Règlement général sur la protection des données (RGPD), appliqué dès le 25 mai. Il renforce le contrôle sur l'acquisition et la manipulation de données personnelles, ainsi que les sanctions en cas de manquement (la seule raison pour laquelle beaucoup d'entreprises s'y intéressent).

Dans un entretien téléphonique, Mark Zuckerberg promet que des ajouts feront bien leur apparition pour ses membres non-européens, mais refuse de détailler quelles modifications et quelle protection ils apporteront.

La question est sensible pour le réseau social, qui écope encore les conséquences du scandale Cambridge Analytica (voir notre analyse), du nom de la société de profilage politique qui a récupéré les données de 50 millions d'internautes en 2014. Selon le Guardian et le New York Times, elles auraient été utilisées lors de la campagnes de Donald Trump en 2016 ; ce que la société nie.

De nombreuses enquêtes ont été lancées des deux côtés de l'Atlantique, contre Facebook et Cambridge Analytica. Mark Zuckerberg a multiplié les entretiens, comme en témoigne celui inhabituel à Reuters. Il s'est aussi dit prêt à témoigner devant les parlements qui le souhaitent, même s'il a rapidement refusé de voyager au Royaume-Uni pour s'expliquer.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas le message qu'a fait passer Kenneth Bowersox, administrateur par intérim de la NASA en charge de l'exploration et des opérations humaines, comme le rapporte Associated Press.

Lors d'un passage devant un sous-comité du Congrès, il affirme que la NASA fait de son mieux pour tenir le calendrier annoncé par la Maison Blanche, mais qu'il « ne parierait pas le cadeau d’anniversaire de son fils aîné, ou quelque chose comme ça ».

« Ce qui est important, c'est de démarrer quand nous sommes prêts et que notre mission soit un succès.  Je ne vais pas m'asseoir ici pour vous dire arbitrairement que nous allons y arriver », ajoute-t-il. 

Copié dans le presse-papier !

La plateforme n'a donné aucune information supplémentaire, que ce soit sur le calendrier ou sur le prix visé. 

Dans un communiqué, la société se félicite d'avoir dépassé le milliard de dollars de chiffre d'affaires sur le second trimestre de l'année. C'est la deuxième fois de son histoire qu'elle franchit un tel cap. 

Copié dans le presse-papier !

La nouvelle interface était en test depuis quelques semaines, elle est maintenant disponible pour l’ensemble des utilisateurs via une mise à jour. Modernisé, l’ensemble est plus simple, mais fournit dans la foulée de nouvelles capacités, dont certaines réclamées depuis longtemps.

La bibliothèque peut être ainsi organisée par album, genre, artiste ou musique. Les fonctions de tri sont également présentes et les dossiers peuvent être directement utilisés comme listes de lecture. Là aussi une fonctionnalité demandée.

iOS 13 oblige, le nouveau VLC est en outre disponible en thèmes clair et sombre.

Jean-Baptiste Kempf, dans un billet de blog, ajoute que de nombreuses améliorations techniques ont eu lieu dans cette version. Des bugs ont été corrigés, des changements effectués pour simplifier les développements futurs et le code lui-même a commencé sa migration d’Objective-C à Swift.

Copié dans le presse-papier !

La ville a publié un communiqué expliquant que les services de police ont reçu un appel le 19 septembre à 11h30 (heure locale) leur « signalant qu'un homme adulte de sexe masculin avait sauté du 4e étage d'un immeuble ».

Sur place, les services de secours ont trouvé la personne inanimée. Ils n'ont rien pu faire, si ce n'est constater le décès. La ville ajoute que l'enquête préliminaire laisse penser qu'il n'y a aucun acte criminel dans « cet apparent suicide ».

Un porte-parole de Facebook confirme la situation à TechCrunch, mais ne donne aucun détail supplémentaire. Pour l'instant, aucune piste n'est évoquée concernant les raisons qui ont poussé cet homme à sauter du 4e étage.

Copié dans le presse-papier !

D'une superficie de 4 500 m² et d'une valeur de près de 12 millions d'euros, il se trouve à Castelnau-le-Lez très exactement, comme l'explique France 3. Quelques photos ont été mises en ligne par Emmanuel Carré, du service presse d'Ubisot.

Il remplace les deux sites historiques et accueille pour l'instant 350 employés, qui vont notamment travailler sur le cloud gaming, en vogue ces derniers temps. La société prévoit d'en recruter 150 de plus d'ici 2021.