du 11 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Lors d'un discours devant la chambre du Commerce, Rob Joyce (conseiller pour la cybersécurité à la NSA), est revenu sur l'affaire Supermicro/Bloomberg, comme le rapporte MacRumors. Il explique qu'il comprend parfaitement le sujet d'inquiétude, mais qu'il n'a « rien vu » de son côté. « Des industriels paniquent et perdent la raison, alors que personne n'a rien trouvé » ajoute-t-il.

« Je crains que nous poursuivions des fantômes en ce moment ». Il s'inquiète du temps passé sur cette affaire et qui n'est pas consacré à d'autres questions de sécurité. « Si quelqu'un a des informations de première main, peut nous remettre une carte ou pointer du doigt une personne d'une société impliquée dans ce conflit, nous voulons lui parler » lâche-t-il en guise de conclusion.

Pour rappel, Bloomberg accuse la Chine d'espionner Apple et Amazon (entre autres) en ajoutant une micropuce espionne sur des cartes mères Supermicro lors de leur fabrication en Chine. Les trois sociétés impliquées ont toutes démenti avec vigueur, mais nos confrères campent sur leurs positions pour le moment, citant 17 sources différentes.

Supermicro : un responsable de la NSA affirme n'avoir « rien vu » et craint une chasse aux « fantômes »
chargement Chargement des commentaires...