du 07 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Suivi de contacts : la commission des lois interdit la rémunération spéciale des médecins

Dans le projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, les députés réunis au sein de la commission des lois ont fait disparaître la rémunération à laquelle pouvaient prétendre les médecins.

« Nicolas Revel, Directeur général de la Caisse d’Assurance maladie a déclaré dans une interview publiée dans les Échos le 4 mai 2020, qu’un médecin généraliste serait rémunéré 55 euros pour une consultation nécessitant la prise en charge d’un patient COVID-19 » rappelle l’amendement.

« Afin de l’encourager à mener une enquête approfondie permettant d’identifier l’ensemble des personnes étant entrées en contact avec le patient contaminé, chaque nom de personne-contact relayé par le médecin serait rétribué 2 euros ; 4 euros si les coordonnées de la personne concernée y sont précisées ».

Quatre députés LREM ont jugé que « rétribuer la collecte de données est une mesure qui semble non seulement contre-productive mais aussi moralement répréhensible ». 

En effet, poursuivent-ils, « la confiance dans l’attitude déontologique des médecins généralistes ne doit pas être privée de contrôle, et à plus forte raison ne doit pas être soumise à l’appât du gain. Cette rétribution « au nom » est une tentation qu’il est souhaitable d’éviter, pour garantir la véracité des informations collectées. » 

chargement Chargement des commentaires...