du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Alors que les ventes de jeux dématérialisés grignotent celles des versions physiques, obtenir des données reste une affaire difficile. À partir des profils publics des joueurs, Steam Spy compte le nombre de copies possédées de chaque jeu.

S'il s'agit d'estimations, les nombres obtenus étant devenus une base de référence pour les observateurs, voire certains éditeurs. Le 10 avril, Steam a décidé de masquer par défaut cette liste, au nom du respect de la vie privée, tuant la collecte de données du site de statistiques.

« Steam Spy dépendait de ces informations publiques par défaut et ne sera désormais plus capable d'opérer » écrit son concepteur sur Twitter. Il n'est tout de même pas dit que l'existence du site ait joué dans la décision de Valve. Pour mémoire, la visibilité du profil peut être limitée aux seuls amis ou à soi-même, via une page dédiée des paramètres du compte.

Steam cache désormais les listes de jeux par défaut, au détriment de Steam Spy
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Hier, le patron de Facebook a livré un long discours devant un parterre d'étudiants de l'université de Georgetown à Washington. Pendant plus d'une demi-heure, il est revenu sur de nombreux sujets d'actualité.

C'était notamment le cas d'une publicité controversée (avec de fausses informations sur Joe Biden) de Donald Trump pour sa réélection : « Nous ne vérifions pas les faits des publicités politiques. Nous ne faisons pas cela pour aider les politiciens, mais parce que nous pensons que les gens devraient pouvoir voir eux-mêmes ce que les politiciens disent ». 

Il s'est également prononcé en faveur d'une plus large liberté d'expression : « en cas de doute, nous devrions toujours pencher vers une plus grande liberté d'expression », comme le rapporte l'AFP. Il est également revenu sur le cas de la Chine qui construit son propre Internet D'autres sujets comme la question du respect de la vie privée et des données personnelles semblent par contre avoir été éludés. 

Copié dans le presse-papier !

Pour se démarquer, le fabricant affirme que son produit dispose « d'un champ de vision inédit, permettant aux utilisateurs d'obtenir une image plus grande et plus précise de leur pas de porte ».

Elle permet d'avoir « une vision en pied de leurs visiteurs et des paquets posés sur le sol ». En plus de la caméra, un micro et un haut-parleur sont présents pour une conversation bidirectionnelle avec les visiteurs. 

Arlo ajoute que sa sonnette « permet d'effectuer des appels vidéo directement vers les téléphones mobiles et de recevoir des alertes personnalisées lorsque des colis, des personnes, des véhicules ou des animaux sont détectés ».

Elle se connecte à un carillon mécanique ou électronique existant et sera disponible en 2020 en Europe. Reste maintenant à connaître son prix.

Copié dans le presse-papier !

D'extérieur, il ressemble à d'autres SUV du fabricant suédois, sauf que la calandre est pleine et que le pot d'échappement est absent. Bien évidemment, la trappe du réservoir laisse place à une borne pour recharger la voiture.

Volvo annonce 4,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, une autonomie de plus de 400 km et une autonomie de 80 % avec 40 minutes de charge.

Tous les détails sont disponibles par ici. Reste maintenant à connaître son prix et sa disponibilité.

Copié dans le presse-papier !

Nuance est connu pour ses applications de reconnaissance vocale (la série de logiciels Dragon), et notamment Dragon Medical pour le corps médical.

Du côté de Microsoft, c'est évidemment d'Azure dont il est question et de ses applications d'intelligence artificielle. La suite vous vous en doutez : un mélange des deux pour « améliorer la productivité, tout en permettant aux médecins de se concentrer sur ce qu'ils font le mieux : prendre soin des patients ».

« Avec le consentement du patient », la conversation entre le médecin et le patient sera écoutée et analysée pour remplir automatiquement le dossier médical du second. Une synthèse et une ordonnance peuvent aussi être délivrées. 

Afin de mettre en place ce partenariat, Nuance migre une partie de son infrastructure sur Azure.

Copié dans le presse-papier !

Canonical a respecté les délais. Après la bêta fin septembre, la version finale vient d'être mise en ligne. On y retrouve évidemment le noyau Linux 5.3 (avec prise en charge des GPU Navi et des CPU Zhaoxin x86), GNOME 3.34, un nouveau thème Yaru GTK plus léger, le système de fichiers ZFS, etc. Les notes de versions sont disponibles par ici.

Parmi les autres changements, Ubuntu 19.10 n'a plus de version 32 bits, mais prend en charge le Raspberry Pi 4. Il ne s'agit pas d'une version LTS, le support est donc proposé pendant neuf mois, jusqu'en juillet 2020.