du 02 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

Start-ups d’État : Hela Ghariani et Pierre Pezziardi claquent la porte de la DINSIC

Nouveaux départs à la Direction interministérielle au numérique (DINSIC). Dans un mail interne, que Next INpact a pu consulter, trois piliers de la filière des start-ups d’État ont annoncé la semaine dernière à leurs collègues qu’ils abandonnaient leurs fonctions.

Hela Ghariani, responsable de l'incubateur de services publics numériques de la DINSIC, Pierre Pezziardi, animateur historique de la filière des starts-ups d’État, et Ivan Collombet, coach de nombreux projets, y expliquent que leur choix est clairement « politique ».

« [La] transformation de l’ordre établi et des pratiques managériales dans les administrations ne peut se faire sans un soutien politique fort. C’est pourquoi nous avons proposé au gouvernement, en juillet 2019, de créer un accélérateur de politiques publiques chargé de porter une ambition renouvelée pour les start-ups d'État », détaillent-ils, avant de regretter que l’exécutif ait « finalement décidé de privilégier le statu quo ».

Les trois protagonistes affirment avoir ainsi décidé de « poursuivre [leur] action à un niveau politique, en dehors de l’administration » : « Dans un premier temps, nous allons écrire cette doctrine pour la réforme de l’État, puis nous attacher à fédérer tous les acteurs, publics et para-publics, qui partagent cette vision émancipatrice. »

chargement Chargement des commentaires...