du 09 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Au début de l'année, la société envoyait dans l'espace deux satellites maison (Microsat-2a et Microsat-2b). Il s'agissait des premières pierres de sa future constellation Starlink.

Par la suite, il est prévu d'envoyer plus de 4 400 satellites sur des dizaines d'orbites entre 1 110 et 1 325 km d'altitude. Dans un document envoyé à la FCC, SpaceX change encore ses plans pour finalement placer 1 584 satellites à seulement 550 km d'altitude. Selon la société, cette orbite dispose de plusieurs avantages.

Tout d'abord, il y a moins de risques de rencontrer des débris (qui sont plus rapidement brûlés dans l'atmosphère), le temps d'un aller/retour pour un signal est plus court réduisant ainsi la latence et les risques sont réduits en cas de problème avec un des satellites.

En contrepartie, les satellites devront dépenser plus d'énergie pour rester sur leur orbite à cause des forces d'attraction.

Rappelons enfin que SpaceX prévoit ensuite d'envoyer une autre salve de plusieurs milliers de satellites sur des orbites très basses entre 335 et 345 km, soit en dessous de la Station spatiale internationale à environ 400 km.

Starlink : SpaceX revoit une partie de ses plans et vise des satellites en orbite à 550 km
chargement Chargement des commentaires...