Star Wars Battlefront II : l’absence du bouton de remboursement sur Origin est « normale »

Comme souligné par nos confrères de PC GamesN, l’absence du bouton de remboursement automatique sur Origin n’est pas due à une manœuvre récente d’EA, mais bien… le fonctionnement « normal » de la plateforme.

Nos confrères expliquent en effet que le bouton n’apparaît qu’une fois le jeu officiellement lancé, ce qui ne sera le cas que le 17 novembre, obligeant l’ensemble des joueurs à passer par le service clients pour obtenir leur remboursement.

Ce mode de fonctionnement pose toutefois un problème. Les règles pour les remboursements automatiques sont clairement établies : « Vous pouvez effectuer une demande de remboursement dans les vingt-quatre (24) heures suivant le premier lancement du jeu, dans les sept (7) jours suivant la date d'achat ou dans les sept (7) jours suivant la date de sortie du jeu s'il s'agit d'une précommande, selon la première de ces éventualités ».

Dans le cas d’une précommande offrant un accès anticipé d’une semaine, comme c’est le cas ici, il est évident que le joueur va essayer le titre plus de 24h avant la date du lancement du jeu. Le temps que l’option de remboursement apparaisse, il aura déjà rempli une des conditions lui retirant cette possibilité.

Il semble donc primordial qu’Electronic Arts revoie sa copie sur ce point, notamment dans le cas de Star Wars Battlefront II qui est actuellement au cœur d'une polémique sur son modèle économique.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La boutique en ligne appartient au groupe AliBaba et disposerait d'une base d'environ 100 millions de clients. La société de sécurité Check Point explique qu'elle a découvert une faille sur son site, informé AliExpress qui a rapidement corrigé le tir.

Via une campagne de phishing, des pirates pouvaient contourner les protections du site et procéder à une attaque de type Cross-site scripting (XSS). Tous les détails sont disponibles par ici.

Copié dans le presse-papier !

Meg Withman a annoncé hier qu'elle quitte son poste de PDG de HPE, la branche professionnelle issue de la scission de HP quelques années plus tôt, et qu'elle avait pilotée en 2014.

« Nous avons une entreprise bien plus petite, plus agile et plus concentrée » a martelé la dirigeante, assurant que « c'est absolument le bon moment pour qu'Antonio et une nouvelle génération de dirigeants prennent les rennes ». Une nouvelle garde qui n'a pas pris la parole lors de l'annonce de ce changement.

Antonio Neri, le remplaçant de Meg Withman, fait partie de l'entreprise depuis près de 25 ans et occupait jusqu'ici le poste de président. Meg Withman elle, conservera son siège au conseil d'administration.

Copié dans le presse-papier !

Il y a un peu moins d'un mois, Google a retiré son application du terminal domotique d'Amazon car il aurait violé ses conditions d'utilisation, quand le vendeur affirmait qu'il n'y avait aucune raison technique. Une guerre entre les deux géants où les clients trinquent.

Un accord semble avoir été trouvé, puisque la plateforme de streaming est de retour sur l'Echo Show, comme le confirme Amazon à The Verge : « Nous sommes ravis d'offrir aux clients la possibilité de regarder encore plus de contenu vidéo provenant de sources telles que Vimeo, YouTube et Dailymotion sur Echo Show. Plus de sources seront ajoutées au fil du temps ».

Voicebot a mis en ligne une vidéo de présentation de YouTube sur Amazon Echo Show, avec une interface qui ne surprendra personne, se situant dans la lignée de ce que l'on trouve déjà sur les ordinateurs/mobiles.

Copié dans le presse-papier !

Malgré l'incursion de Facebook dans le domaine du paiement et du transfert d'argent entre particuliers à travers Messenger, PayPal continue de renforcer son intégration au service de messagerie.

Ainsi, la société annonce qu'elle y propose désormais directement son système de facturation. Un vendeur peut donc préciser le nom de son produit, le décrire, ajouter une image, préciser la quantité et le tarif. Une facture sera alors générée pour le destinataire, qui pourra la payer à travers son compte PayPal dans Messenger.

Une solution qui peut avoir son intérêt dans le cas de la vente d'un produit d'occasion par exemple, mais qui aura également ses limites pour les professionnels puisque le dispositif de facturation reste assez simpliste.

Copié dans le presse-papier !

L'application autorisait depuis peu un diffuseur à inviter un de ses contacts à le rejoindre. L'application fournit maintenant la fonctionnalité inverse.

Si vous regardez le flux direct d'un contact, vous verrez désormais un bouton apparaître dans l'interface. Il émet une demande au diffuseur qui, s'il l'accepte, partagera son écran avec vous.

L'écran sera alors coupé en deux, le diffuseur en haut, vous en bas. La fonctionnalité nécessite la dernière révision de l'application mobile pour Android et iOS, en cours de déploiement.