du 30 août 2019
Date

Choisir une autre édition

Spotify réfléchirait à une augmentation de ses tarifs

Le 15 août, Bloomberg citait des sources lui indiquant que Spotify allait tester dans la zone scandinave une hausse de tarif d’environ 13 % sur ses abonnements.

Ce genre de test est connu et a été notamment pratiqué plusieurs fois par Netflix. S’il s’avère concluant – comprendre si les abonnés continuent à payer – la hausse pourrait être appliquée au reste du monde.

Spotify est leader dans son domaine, avec 108 millions d’abonnés Premium. Mais il est face à une situation délicate. Toujours en pleine croissance (la conquête de l’Asie ne fait que commencer), il perd toujours de l’argent.

La faute surtout aux promotions pour attirer de nouveaux clients et à la formule familiale, qui autorise cinq personne dans un même foyer à se partager un abonnement de 14,99 euros par mois, contre 9,99 euros pour un abonnement seul.

Les maisons de disque réclament une hausse de cet abonnement depuis longtemps, mais on peut comprendre la problématique de l’entreprise : une augmentation pourrait faire fuir aussi bien les abonnés existants que les potentiels.

C’est d’autant plus vrai que ce tarif sacro-saint de 9,99 euros par mois est le même que chez Apple, Amazon, Deezer et Google. Or, à l’exception de Deezer et comme le fait remarquer Bloomberg, ces entreprises n’ont pas besoin d’être rentables sur la musique, qui peut n’être qu’un produit d’appel ou de complément.

chargement Chargement des commentaires...